Rugby : le CA Brive en rédemption à Grenoble, pour oublier son dernier revers

durée de la vidéo : 00h00mn59s
Après son non-match face à Nevers, vendredi 9 février dernier au Stadium (défaite 13 à 16), revers dont sa jeune garde assume sa part de responsabilité, le CA Brive se déplace ce jeudi 15 à Grenoble. Victoire impérative dans l’Isère, sous peine de voir l’espoir des barrages s’éloigner. Intervenants : 1/ Léo Carbonneau, demi-de-mêlée du CAB 2/ Tom Raffy, ouvreur du CAB 3/ Mathis Ferté, ailier du CAB Équipe : P Gauthier, N Colombeau ©France Télévisions

Après son non-match face à Nevers, vendredi 9 février dernier au Stadium (défaite 13 à 16), revers dont sa jeune garde assume sa part de responsabilité, le CA Brive se déplace ce jeudi 15 à Grenoble. Victoire impérative dans l’Isère, sous peine de voir l’espoir des barrages s’éloigner.

Ce n’était pas un match "à la vie, à la mort", mais la rencontre face à Nevers comptait presque double pour le CA Brive, face à des concurrents directs pour les places de barragistes en fin de saison. 

Et la défaite (13-16), a eu des conséquences au classement, puisque voilà les Corréziens désormais 7ᵉ, et donc, à ce stade de la saison, hors des places qualificatives pour les barrages. 

Certes, l’infirmerie briviste est bien garnie, certes, il faut aller piocher chez les jeunes pour composer la feuille de match, mais tout de même, face à des adversaires qui les avaient déjà punis à l’aller, le CA Brive s’est approché du non-match. 

Ce que la jeune garde noire et blanche n’a pas réfuté.
Ils n'ont pas encore vingt ans, mais Léo Carbonneau et Tom Raffy, qui composaient la charnière contre Nevers, ne se sont pas cachés et ont assumé leur part de responsabilité. 

"Je suis passé à côté de mon match, comme l’équipe collectivement. Donc moi aussi, j’ai pris un pète à la tête sur ce match, mais qu’on soit vieux ou jeune, il faut que tout le monde passe le plus vite possible à la prochaine étape." Léo Carbonneau, demi-de-mêlée du CAB

"On a un peu, excusez-moi de l’expression, merdé sur le dernier match, alors bien sûr qu’on a cœur de se rattraper pour aller gagner à Grenoble." Tom Raffy, ouvreur du CAB 

Indispensable en effet, face à un adversaire pas au mieux (trois défaites sur ses trois dernières rencontres). Rien n’est encore rédhibitoire, mais Brive n’a plus de temps à perdre, ni de points à gaspiller s’il veut continuer à croire à une fin de saison porteuse d’espoirs.