Cet article date de plus de 5 ans

Un incendie criminel détruit le stock de meubles du Secours populaire de Brive

Un violent incendie a détruit le stock de meubles destinés à une braderie sur le site du Secours populaire de Brive-la-Gaillarde. Les dégâts sont très importants. Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agirait d'un incendie criminel. 
Des dégâts très importants. La tente qui abritait près de 130m2 de meubles a été entièrement détruite par l'incendie.
Des dégâts très importants. La tente qui abritait près de 130m2 de meubles a été entièrement détruite par l'incendie. © France 3 Limousin
Cet incendie s'est déclaré la nuit dernière, à Brive-la-Gaillarde en Corrèze  dans les locaux du Secours Populaire, situés non loin du stadium rue Louis-de-Broglie aux alentours d'1h30. C'est une riveraine qui a donné l'alerte après avoir entendu une déflagration puis vu le chapiteau s'embraser.

Ce chapiteau d'environ 150 m2 contenait des meubles et de l'électroménager destinés à la grande braderie des 13 et 14 novembre prochains. Il a entièrement brûlé. La vente de ces meubles devait financer les actions de solidarité de l'association dans le cadre de la campagne du Père Noël vert. L'association caritative a porté plainte ce matin.

L'hypothèse d'un incendie criminel est privilégiée 

Sur place, les enquêteurs s'orientent vers une piste criminelle. Une inscription " voter Front national " a été relevée sur les lieux du sinistre. Une enquête a éte ouverte.





 


Incompréhension des bénévoles

Les bénévoles du Secours populaire sont atterrés. Cette après-midi c'est l'incompréhension qui prévaut dans leurs rangs. Au téléphone, l'un d'entre eux ne trouve pas de mot pour exprimer ce qu'il ressent : 

On ne comprend pas qu'on puisse agir de la sorte envers une association humanitaire"



 


Une bénévole confirme qu'elle a vu des inscriptions racistes à plusieurs endroits sur le site. En début d'après-midi, la secrétaire départementale du FN en Corrèze, Agnès Tarraso, s'est rendue sur place. Elle a l'intention de porter plainte demain après-midi. Elle dénonce " une manipulation" ainsi que toute tentative de "récupération politique". Selon elle :

Ce ne sont pas des membres du FN qui ont commis ces faits car ils auraient correctement orthographié le nom de leur parti". 

 

 ll y a un an, le site du Secours populaire de Brive aurait déjà été la cible d' inscriptions faisant référence au Front national selon certains témoignages.


Reportage : 

Avec : Gérard Saysset, secrétaire général Secours populaire de Brive; Olivier Debelle, responsable alimentaire Secours populaire Brive; Agnès Tarraso, secrétaire départementale FN Corrèze; Bernard Mathieu, secrétaire général fédération Secours populaire de la Corrèze.  
                                                                                                                         

durée de la vidéo: 02 min 10
BRIVE INCENDIE SECOURS POPULAIRE

                   


 


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers