Corrèze : une personne en détention et trois autres sous contrôle judiciaire pour viols en réunion, notamment sur mineur

Quatre personnes ont été mises en examen jeudi 14 octobre 2021 pour viols en réunion, notamment sur mineur sous fond de dérives sectaires à Bort-les-Orgues et Saint-Sylvain. Le principal accusé, un homme de 73 ans, a été placé en détention et les 3 autres sont sous contrôle judiciaire. ​​​​​​

Quatre personnes ont été mises en examen et déférées au tribunal de Limoges jeudi 14 octobre 2021 - deux hommes et deux femmes. Parmi ces personnes, un homme de 73 ans, le principal accusé, a été placé en détention provisoire. Les trois autres ont été remises en liberté et sont désormais sous contrôle judiciaire.

Tous sont accusés de viols en réunion sur mineur de moins de 15 ans, de viols en réunion, de complicité de viols en réunion et de corruption de mineur sous fond de dérive sectaire à Bort-les-Orgues et Saint-Sylvain (Corrèze). Une situation qui durerait depuis plusieurs années, informe le procureur de Limoges.

Le principal accusé se présente comme un "druide chaman" et justifie les viols comme une thérapie pour les victimes.

Dépôt de plainte en avril 2021

Mardi 12 octobre 2021, le septuagénaire et une femme étaient interpellés au centre-ville de Bort-les-Orgues, dans un bâtiment se trouvant à la même adresse qu'une structure se faisant appeler "l'Ecole de la connaissance", ayant "fait l'objet de sept signalements à la Mission interministérielle
de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires"
(Miviludes), a expliqué le parquet de Tulle. Le fils de ce dernier et une autre femme ont quant à eux été arrêtés à Saint-Sylvain.

Une soixantaine de gendarmes ont été mobilisés pour ces arrestations qui interviennent après une enquête de six mois. En avril 2021 l'une des victimes, mineur au moment des faits qui se sont déroulés entre août 2017 et août 2019, a déposé plainte.

Selon les enquêteurs, il s'agit d'une structure aux dérives sectaires dirigée par un homme de 73 ans originaire de Belgique. Il agissait en compagnie de trois autres complices dont son fils et la compagne de ce dernier.

Le principal prévenu risque 20 ans de prison.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers violence