Corrèze : le bar du hameau des âges renaît de ses cendres

Le bar du hameau des âge, à Chartrier-Ferrière, a rouvert ses portes dimanche 30 août 2015 après presque 3 ans d'inactivité. Une décision motivée par la menace de perdre la licence IV permettant à l'établissement de vendre de l'alcool ainsi que la volonté des habitants de créer du lien social.

Des habitants du hameau des âges, à Chartrier-Ferrière (Corrèze), ont redonné vie au bar du futur éco-village dimanche 30 août 2015. Le café niché au coeur du chantier participatif  avait été laissé à l'abandon depuis bientôt 3 ans. L'idée était de rouvrir ce lieu et restaurer une ambiance conviviale permettant de nouer des liens, d'échanger entre habitants, voisins et visiteurs de passage.

Trois ans c'est aussi le délais de péremption d'une licences IV, une autorisation qui permet de vendre de l'alcool. Le bar du hameau des âge en possède une et, à la veille de son expiration, il était nécessaire que le bar recouvre une activité afin de  remettre les compteurs à zéro vis-à-vis de l'administration. Une décision également pragmatique pour Marlène Girard, co-habitante du hameau des âges. 


Nous savons que licence IV a un coût et que si l'on décide de ne pas l'utiliser nous pourrons toujours la vendre à d'autres donc nous avons décidé de la conserver.





Mais l'aspect mercantile de l'opération n'est pas la raison première de ce nouveau départ. Pour l'heure, l'unique désir des habitants du hameau est de rendre au bar sa fonction première, celle d'un lieu de partage.

Lieu : Chartrier-Ferrière, dimanche 30 août 2015.

Intervenant :

1- Marlène Girard, co-habitante du hameau des âges

Reportage de Julie Radenac et Sophie Walh. Montage : Marina Fillon.


L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité