Corrèze : le masque fait son retour en extérieur dans les lieux brassant du public

Publié le
Écrit par Charles Lemercier
ILLUSTRATION.
ILLUSTRATION. © Franck Castel / MaxPPP

Avec la remontée du taux d'incidence et la pression sur l'hôpital de Brive, la préfecture a décidé de rendre le masque obligatoire dans les abords des écoles, des lieux culturels ou sportifs et sur les marchés. Les festivités autour de Noël seront donc masquées.

La Corrèze n'échappe pas au rebond de l'épidémie de Covid-19. Avec un taux d’incidence de 148,5 cas pour 100 000 habitants au 25 novembre et 29 patients hospitalisés dont 4 en réanimation, la préfecture de la Corrèze a décidé de rendre le masque obligatoire en extérieur à compter du samedi 27 novembre dans plusieurs espaces :

  • Les marchés ouverts, brocantes, braderies, vide-greniers et toutes autres manifestations. Elle concerne donc les festivités autour de Noël. Le pass sanitaire sera également à l'entrée des marchés.
  • Sur les parcs de stationnement
  • Devant l’entrée des commerces
  • A moins de 50 mètres des entrées réservées au public des établissements scolaires et universitaires lorsque les élèves arrivent et repartent
  • Devant les crèches, les établissements culturels, artistiques et sportifs, les gares, l’aéroport et les abris de bus.

La mesure prend, pour l’instant, effet jusqu’au 5 janvier 2022. En attendant, le port du masque reste obligatoire dans les bureaux, commerces et services publics.

Dans son communiqué, la préfecture rappelle que le masque est aussi obligatoire dans les lieux publics clos, "y compris ceux soumis au pass sanitaire", comme l’a décidé le gouvernement.

Une mesure pour réduire la pression sur les hôpitaux

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.