Disparition d’un travailleur polonais en Corrèze : la famille demande une rouverture de l'enquête

Plus de deux ans après la disparition de Wiesław Woś dans les vergers d’Arnac-Pompadour, l’affaire semble au point mort. Pourtant la famille, aidée par une Corrézienne, demande que l’enquête soit rouverte, estimant que toutes les pistes n’ont pas été envisagées. 

Photo de Wiesław Woś transmise par l'entourage de ce dernier depuis la Pologne.
Photo de Wiesław Woś transmise par l'entourage de ce dernier depuis la Pologne. © DR

Le 21 septembre 2018, Wiesław Woś, un Polonais de 51 ans descendu en Corrèze pour la cueillette des pommes, ne rejoint pas le groupe des travailleurs à la fin de la journée de travail. Il disparaît sans laisser de traces dans les vergers d’Arnac-Pompadour.

Une enquête est alors ouverte et d’importants moyens sont mis en place pour retrouver Wiesław. Des hélicoptères et des chiens sont déployés, par la gendarmerie de Lubersac notamment, mais les recherches restent vaines. 


L’enquête est clotûrée en mars 2020. Début septembre, le consulat de Pologne revoit les effets personnels du travailleur à sa famille avec la mention "suite au décès". C’est l’incompréhension. 

Un nouvel écho 

Le temps passe mais la famille ne perd pas espoir. Fin décembre, elle décide de relancer un appel à témoin auprès de différents acteurs corréziens. Le 29 décembre 2020, le neveu de Wiesław contacte le site "Corrèze en ligne". La présidente de l’association, Sylvie Ledoux, devient alors le porte-voix de la famille dans la région, à défaut d’autres relais. 
 

Je suis en contact permanent avec la nièce de Wiesław. On se tient au courant de l’avancée de l’affaire des deux côtés.

Sylvie Ledoux, Présidente de l'association "Corrèze en ligne"


Cette Corrézienne de 54 ans prend l’affaire très à cœur. Elle publie sur Facebook l’appel à témoin de la famille, qui reçoit un certain écho (plus de 54 000 vues à ce jour). Elle sollicite la presse et les pouvoirs locaux. Elle crée aussi un groupe Facebook pour recenser toutes les informations utiles aux recherches qui regroupent près de 250 personnes. 

Chers ami(e)s corrézien(ne)s, j'ai besoin de vous ! J'ai été contactée hier soir par le neveu d'un homme qui a disparu à...

Publiée par Corrèze EnLigne sur Mardi 29 décembre 2020

La famille demande la rouverture de l'enquête 

Ce serait lors du tournage d’un reportage par un média polonais sur cette étrange disparition, que la famille aurait eu accès à de nouveaux éléments, dont nous n’avons pas pu vérifier l’existence. 

 

Nous espérons qu'il est toujours en vie.

Ilona Gogacz, nièce du disparu

 

Sur la base de ces informations, la famille espère pouvoir faire rouvrir l’enquête. Ils ont d’ailleurs envoyé un courrier en ce sens à la nouvelle procureure de Brive-la-Gaillarde, qui ne souhaite pas s’exprimer pour l’instant à ce sujet. Dans le même temps, Sylvie Ledoux a mis en relation la famille avec une avocate, conseillée par le consulat de Pologne. Affaire à suivre. 


Toute personne détenant des informations à ce sujet est appelé à joindre la gendarmerie ou Sylvie Ledoux au 06 42 05 12 58.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers europe politique disparition justice société