Cet article date de plus de 3 ans

Fête de la Toussaint : hommage aux défunts dans les cimetières limousins

Jaune étincelant, rouge profond, mordoré, mauve, violet… Comme chaque année à la Toussaint, les cimetières en Limousin ont pris de magnifiques couleurs. Fleurir les tombes des défunts, c’est une tradition à laquelle les familles demeurent attachées. 
Tombes fleuries au cimetière de Louyat, à Limoges.
Tombes fleuries au cimetière de Louyat, à Limoges. © Thomas Milon
La Toussaint est à l’origine une fête religieuse.
Comme son nom l’indique, c’est la fête de tous les saints et martyrs de l’Eglise.

Célébrée le 1er novembre, depuis de nombreuses années, elle se confond avec la fête des morts qui a lieu le lendemain.  

Mais le 2 n’est pas férié, c’est donc le 1er que les familles rendent hommage à leurs défunts en fleurissant les tombes, une sorte de "signe de vie" donné à ceux qui ne sont plus là.

Le chrysanthème, emblème de la Toussaint


Parce que sa floraison se produit à la période de la Toussaint, le chrysanthème est associé au culte des défunts.

La tradition du fleurissement des tombes avec des chrysanthèmes date de l’armistice de 1918, la plante avait été choisie pour fleurir les tombes des soldats.

Au fil du temps, l’arrivée des chrysanthèmes dans les cimetières a glissé du 11 novembre à la fête des morts le 2 puis, au 1er novembre.

Aujourd'hui encore en Limousin, malgré l'évolution des modes de vie, de nombreuses familles se rendent dans les cimetières pour y déposer des fleurs. 

durée de la vidéo: 01 min 46
La Toussaint au cimetière d'Egletons (19) ©France 3 Limousin


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
toussaint hommage tradition société