Frelon asiatique : c'est maintenant qu'il faut poser les pièges

A l'image de la commune d’Allassac en Corrèze qui vient de lancer un plan pour lutter contre la prolifération du frelon asiatique, en cette mi-février, il est temps de poser pièges pour éviter l'installation des nids. 

L'objectif de l'opération est d'empêcher la prolifération des nids de frelons
L'objectif de l'opération est d'empêcher la prolifération des nids de frelons © Max PPP-J.M Lombaley

Comme beaucoup de communes françaises, Allassac est désormais confrontée à un fléau qui revient chaque année avec les beaux jours : les frelons asiatiques. L’an dernier pas moins d’une cinquantaine de nids ont été détruits.

La petite commune a donc décidé de partir en guerre contre cet envahisseur en lançant un véritable "plan de bataille" contre le frelon.

Pour cela, elle a contacté plusieurs professionnels. Une entreprise locale a été mandatée et la « première phase » du plan d’action a démarré il y a quelques jours : l’installation de plus de 200 pièges sur l’ensemble du territoire.

C’est important de les poser maintenant parce que toutes les fondatrices sortent d’hibernation à cette période de l’année. Chaque frelon qu’on va attraper maintenant, c’est un nid en moins qui s’installera sur la commune.

Nicolas Crespeau, dirigeant d'une entreprise de désinsectisation

Les pièges ont été fabriqués par les enfants du centre aéré et de l’école d’Allassac. « Nous avons fait une opération de sensibilisation et d’information auprès des jeunes en nous rendant dans les classes avec le professionnel », explique Benoît Dhieras, conseiller municipal et apiculteur semi-professionnel.

« L’arme fatale » se présente sous sa forme la plus simple : une bouteille en plastique percée de trous. Dans le fond se trouve l’appât.

« La composition de l’appât est faite pour éviter d’attirer les abeilles. De plus, les abeilles pour butiner communiquent entre elles. Si l’une d’elles trouve un endroit propice, elle revient à la ruche pour indiquer l’endroit aux autres abeilles », poursuit Benoît Dhieras.

Ainsi, même si une abeille se retrouve prise dans l’un des pièges, elle ne pourra pas attirer ces congénères…

Les pièges "maison" sont accrochés un peu partout
Les pièges "maison" sont accrochés un peu partout © France 3 Limousin

Ces pièges sont posés chez les particuliers volontaires et dans différents coins stratégiques avec l’aide de 2 apiculteurs amateurs de la commune. "J'ai établi une carte à partir des interventions que j'ai déjà faites à Allassac", explique le professionnel mandaté.

L’opération est financée par la commune. Mais son coût reste raisonnable, comparé à celui de la destruction d’un nid (entre 100 et 150€ pour un nid classique). En parallèle, les habitants d’Allassac ont été sensibilisés via le bulletin municipal et des flyers distribués les informant de cette opération.

Volet 2 de l'opération

Le second volet de cette opération va consister à étudier son efficacité.

Dans ce but, L’entreprise mandatée va également effectuer des relevés : fin avril, un premier comptage permettra de savoir combien de fondatrices ont été capturées par les pièges. Puis à la fin de la saison estivale, un second retour sera effectué sur le nombre d’interventions pour la destruction de nids, afin de le comparer avec l’année passée.

Un exemple à suivre

Si certaines communes comme Perpezac-le-Noir prennent déjà en charge les frais de destruction des nids de frelons asiatiques, Allassac est la première commune corrézienne à mettre en place un tel plan pour lutter contre la prolifération du frelon asiatique.

Mais cette action pourrait servir d'exemple et la bataille contre le frelon asiatique pourrait bien s’étendre à tout le bassin briviste. Plusieurs communes, dont l’Agglomération de Brive, sont en effet intéressées par l’initiative allassacoise. Il faut dire que l’an dernier plus de 500 interventions ont été effectuées pour détruire des nids dans le bassin briviste.

Allassac déclare la guerre au frelon asiatique

 

Pour tout savoir sur le frelon asiatique, lire aussi nos pages dédiées

La recette du cocktail "frelon asiatique"

Pour réaliser un bon appât spécial "frelon asiatique", compter :

- un tiers de bière (blonde ou brune)

- un tiers de vin blanc (pour repousser les abeilles)

- un tiers de sirot bien sucré (grenadine, cassis, etc)

Ce mélange est efficace pendant un mois et demi dans des bouteilles fermées. Dans les bouteilles coupées, renouveler chaque semaine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
frelons asiatiques animaux nature parc naturel périgord-limousin