Festival de la Luzège : le théâtre vient à vous en Corrèze

Implanté depuis plus de 30 ans en Corrèze, le festival de La Luzège, en itinérance sur le territoire corrézien pour 25 dates, aura lieu du 19 Juillet au 15 Août 2021.

La Luzège est un festival de théâtre professionnel de création : les comédiens et metteurs en scène créent et jouent une nouvelle pièce chaque été. Cette année, ce sont deux créations originales qui tourneront :

Le festival de la Luzège a aussi vocation à mettre en valeur le patrimoine en jouant dans des lieux très atypiques : Château de Ventadour, Ruines Gallo-romaines du site des cars, place de l'église d'Uzerche, Roc du Gour Noir de Saint-Pantaléon-de-Lapleau, Couvent de la thébaïde, Château de la Trémolière...

Entretien avec Clémentine Haro, metteure en scène 

Clémentine Haro assure la mise en scène de la traversée d'Alice. 

Elle est née à Antony en banlieue parisienne et commence dès le plus jeune âge les cours de théâtre. Elle se forme à l’EDT 91 situé à Evry Courcouronnes où elle passe son diplôme d’étude théâtrale, à La Sorbonne Nouvelle où elle obtient une Licence d’études théâtrales et enfin au GEIQ-Théâtre à Lyon, formation en alternance qui lui permet de faire ses premiers pas dans le métier de comédienne.

Elle obtient en 2013 le Premier Prix du Festival les Jeunes poussent à Allonnes pour sa mise en scène de “Mots pour maux” qui mêlent différents récits et témoignages du génocide des tutsis au Rwanda.

Suite à cela, elle crée le Collectif Satori avec Thomas Resendes, François Copin, et Fabrice Henry. Ce dernier met en scène “De nos frères blessés” spectacle sur Fernand Iveton, indépendantiste guillotiné pendant la guerre d’Algerie dans lequel elle joue plus d’une trentaine de fois entre la France et l’Algerie, et qui remportera le Prix du public au Théâtre des Celestins à Lyon.

Elle joue pour la première fois au Festival de la Luzège en 2014, dans “Roméo et Juliette” mis en scène par Aristide Tarnagda au Roc du Gour Noir de Saint Pantaleon de Lapleau.

En 2016, la Luzege decide de devenir un Festival de théâtre itinérant, et part en tournée avec “Le médecin malgré lui” de Moliere, mis en scène par Vincent Pouderoux, dans lequel Clémentine joue Martine, la femme de Sganarelle.

En 2019 Philippe Ponty, ancien directeur du festival, souhaite passer le flambeau: elle devient co-directrice avec Fabrice Henry, Romane Ponty Besanger et Vincent Pouderoux.

Elle aime travailler en Corrèze pour le sentiment de grande liberté artistique et l’intérêt que porte le public de ce territoire au théâtre. Le fait de jouer sous les étoiles lui fera reconsidérer le métier de comédienne et de metteure en scène : la création lumière dépend de la nuit qui vient, l’attention du spectateur dépend de la magie du cadre et du seul jeu des acteurs, et enfin l’acteur lui-même devient un instrument dont la voix et le jeu sont à accorder chaque soir en fonction du lieu qui deviendra théâtre, qu’il soit une carrière, un champ, une place de village ou un parking.

J’ai rencontré Marion Guilloux et son écriture en 2019. Je lui ai parlé de mon désir de créer un spectacle populaire, absolument tout public, et à partir d’une figure féminine. Très vite, nous avons échangé sur ce que le monde nous renvoie en tant que toutes jeunes femmes - comment il semble ne pas nous appartenir et comment il nous est difficile de trouver notre place. Alice s’est alors imposée à nous comme une évidence: elle est connue de presque tous, découvre le monde adulte, et cherche inlassablement à en trouver le sens.

Ce monde des adultes; c’est celui qu’on trouve quand on s’exile de l’Enfance. Il n’est pas toujours cohérent et pas toujours juste. Ses lois et ses logiques divergent, parfois jusqu’à l’absurde. Je parle à Marion de Thérèse en mille morceaux de Lyonel Trouillot, roman dans lequel Thérèse choisit l’exil pour s’affranchir de ses chaînes. Nous décidons de raconter l’histoire du voyage d’Alice, échouée dans ce monde dont elle ne comprend pas grand-chose, luttant pour “se faire reconnaître" au fil de ses nombreuses rencontres.

“La traversée d’Alice” est inspirée de l’œuvre de Lewis Caroll. C’est une commande d’écriture pour deux comédiennes, quatre comédiens, et une chanteuse musicienne.

Il raconte le voyage d’Alice et sa traversée des frontières: d’un monde à un autre, de l’enfance à l’âge adulte, du connu à l’inconnu. Il permet de concerner le plus grand nombre, parce qu'Alice au pays des merveilles fait partie de l’imaginaire collectif; tout en évoquant l’absurde de nos sociétés au travers des questions de l’identité et de la migration.

L’écriture est donc hybride, et le spectacle le sera aussi: il mêlera théâtre et musique. Le texte a été écrit par Marion Guilloux parallèlement à un atelier de théâtre que j’ai mené avec des résidents du CADA (centre d’accueil des demandeurs d’asile) d’Uzerche, où la barrière de la langue nous a poussées à chercher sans cesse le moyen de communiquer. Je voudrais que “l’ailleurs” soit au centre du spectacle comme l’évocation perpétuelle de nos racines, de notre musique intérieure. Je voudrais qu’Alice soit au centre et que sa sœur donne le rythme, la rappelle sans cesse à “l’essentiel”, soit un repère.

Le spectacle sera un hymne à la rencontre de l’autre, de sa musique, de son tempo et son univers. Alice pourra tout au long de son voyage se raccrocher au fantôme de sa sœur, incarnée par la chanteuse et musicienne toujours présente sur scène, mais sera aussi confrontée à une musique violente, mélancolique ou inconnue que lui imposeront les autres personnages. Le chat est un romantique cynique, le lapin se perd dans la cadence, la reine est une rockeuse incomprise... tous imposent leur rythme à Alice, qui cherche éperdument le sens du manège.

France 3 Nouvelle-Aquitaine est partenaire du Festival de la Luzège. 

Renseignement, informations et réservations : 

https://www.laluzege.fr/

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine festival événements sorties et loisirs théâtre culture