Haut-débit : après la "Corrèze 100% fibre" entièrement déployée en zone rurale, quelles sont les prévisions en Haute-Vienne et en Creuse ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annaick Demars .

Alors que la Corrèze annonce la fin du déploiement de son dispositif 100% fibre en milieu rural, qu'en est-il dans les autres départements limousins ? Etat des lieux en Haute-Vienne et en Creuse.

Lancé au printemps 2013,   le plan Très Haut Débit  (THD) vise à   couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit (supérieur à 30 Mbits/s) d’ici à 2022 . Son ambition a depuis été complétée par le Gouvernement avec pour objectif la couverture générale en fibre optique du territoire d’ici à 2025.

C'était un engagement pris par la majorité de Pascal Coste : équiper 100% du département de la fibre d'ici 2021, en commençant par les zones blanches. Objectif presque rempli puisque si le  déploiement sur les zones urbaines comme Brive et Tulle a pris un peu de retard, les zones rurales sont fibrées en ce mois de janvier 2022 grâce au syndicat mixte Dorsal qui détaille son action sur cette carte en ligne . C omme l'annonce le conseil départemental sur son  site : "C onformément à l'engagement du Conseil département de la Corrèze de 2018, aujourd'hui 100% du territoire corrézien est raccordé à la fibre optique  hors zones d'initiative privée (la Communauté d'Agglomération de Tulle étant réservées à l'opérateur SFR et les 15 communes historiques de l'Agglomération de Brive réservées à l'opérateur Orange)"

C'est une aubaine pour les structures comme le centre touristique haut-de-gamme situé à Palazinges qui dispose de la fibre depuis mi-2021 et que vous pouvez voir dans le reportage ci-dessous :

En Haute-Vienne, un système "mixte"

Fin 2017 lors de son déplacement à Cahors, le Premier Ministre Edouard Philippe indiquait que «  certaines zones sont devenues viables économiquement pour les opérateurs.(…) Durant le premier semestre 2018, nous donnerons la possibilité aux collectivités locales de lancer un appel à manifestation d’intentions d’engagements locaux, (AMEL), en clair nous allons inviter les opérateurs à y déployer les réseaux, puisque désormais c’est possible, ils nous l’ont eux-mêmes confirmé ». C'est le choix qu'a fait le département de la Haute-Vienne où il n’y a pas 2 zones mais 3 :

  •  les zones fibrées par Dorsal
  •  l’agglomération de Limoges fibrée par Orange
  •  une troisième zone dite AMEL pour laquelle Orange a remporté l’appel d’offre

" Actuellement, 3.230 logements sont éligibles à la fibre optique dans les communes de Couzeix, Champsac, Champagnac-la-Riviere, Vayres, Mézieres sur Issoire, Nantiat et Oradour-sur-Vayres" indique l'opérateur  Orange qui " s'engage sur ses fonds propres à déployer la fibre optique jusqu’au logement dans 146 communes de la Haute-Vienne, soit 63 000 lignes, sur la période 2021 - 2024" . Le président du département le socialiste Jean-Claude Leblois explique avoir fait ce choix «  pour que le risque financier ne soit pas entièrement porté par la puissance publique". 

Orange finance l’équipement et se rembourse sur les abonnements, c’est une façon de ne pas mettre tous nos œufs dans le même panier et au final ça nous coûtera moins cher.

Jean-Claude Leblois, président du conseil départemental de Haute-Vienne (PS)

Un avis nuancé par le président de Dorsal Jean-Marie Bost qui est aussi conseiller départemental d’opposition : « Ce choix a animé nos débats en 2020, mais aujourd’hui j’ai enterré la hache de guerre avec Jean-Claude Leblois. Moi qui suis issu du privé, je défends le public. Il faut être conscient que les dizaines de milliers prises attribuées à Orange vont être exploitées dans le cadre d’un usage privé. J’espère que le calendrier 2024 sera respecté mais j’en doute. L’intérêt du privé, c’est de rentabiliser son réseau  ».

En Creuse, un déploiement plus classique

Même constat dans le département de la Creuse qui, comme la Corrèze possède 2 types de zones : d'un côté, l’agglo de Guéret qui est fibrée par Orange. Selon l'opérateur, en janvier 2022, " 14 300 logements sont éligibles à la fibre optique dans l’agglomération de Guéret (selon son périmètre géographique de 2011). Tout le reste du département est pris en charge par le syndicat mixte Dorsal, un choix stratégique, comme l’explique la vice-présidente DVD du conseil départemental Hélène Faivre qui est aussi vice-présidente de Dorsal: 

Hors de l’agglo de Guéret, on ne voulait pas de mitage public/privé. Quand on connaît le territoire creusois, on sait que ce n’est pas rentable pour des opérateurs privés

Hélène Faivre, vice-présidente DVD du conseil départemental de Creuse et vice-présidente de Dorsal

Actuellement, 32 790 prises Dorsal sont déployées sur le département de la Creuse et 80 000 sont prévues d’ici fin 2024…

via GIPHY

Et maintenant, les abonnements

 Des prises posées, cela ne signifie pas que les foyers sont raccordés. Selon nos confrères de France Bleu, en Corrèze, seulement un quart des foyers raccordables ont pris un abonnement à ce jour. Yan Pamboutzoglou, directeur de Dorsal explique : « Les taux de commercialisation sont assez disparates.  Au bout de 6 mois, on est entre 25 à 30% . Il faut du démarchage. Après, il faut bien réaliser qu’à terme, le cuivre va être démonté, Orange l’a bien dit : la fin du cuivre, c’est pour 2030 ». Conclusion : il faudra forcément passer par la fibre. C’est un peu comme quand on est passé de l’antenne-rateau à la TNT.

"Chaque année, précise l'opérateur , le coût pour Orange de l’entretien par ligne cuivre augmente. Nous ne pouvons donc pas maintenir indéfiniment ces 2 réseaux. Le projet de « décommissionnement du cuivre » se fera par étapes. Les zones concernées feront l’objet d’un préavis de plusieurs années en concertation étroite avec l’ARCEP. Les clients habitant dans ces zones seront accompagnés tout au long de cette phase de transition du cuivre vers la fibre (ou autres solutions à Très Haut Débit).

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité