Marine Le Pen en visite à Cublac en Corrèze

Publié le Mis à jour le
Écrit par doublon - martial doublon - codet-boisse
Visite de Marine Le Pen à Cublac en Corrèze
Visite de Marine Le Pen à Cublac en Corrèze © Julie Radenac

La présidente du Rassemblement National est à Cublac ce samedi 13 octobre après-midi. Pas de meeting mais une réunion pour les militants de la région et les cadres de son parti. Une visite alors que Marine Le Pen fait face à la justice pour des emplois présumés fictifs au parlement européen. 

Ils étaient près de 300 sympathisants du Rassemblement National présents cet après-midi à Cublac en Corrèze pour accueillir Marine Le Pen. En marge de ce rassemblement, 150 personnes du collectif citoyen ont manifesté dans le calme contre cette visite.

Une visite dans un climat de défiance


La semaine dernière, une manifestation avait réuni une centaine de personnes pour protester contre la venue de Marine Le Pen, pour s'opposer aux idées véhiculées par l'ex-FN, la crainte de débordements liés au service d'ordre ainsi que de voir associé le nom de Cublac à l'extrême-droite.
 

Un rassemblement sur fond de mise en examen de Marine Le Pen


La visite de la présidente du Rassemblement National intervient alors que les juges enquêtant sur les emplois présumés fictifs du FN au parlement européen ont aggravé son chef d'inculpation. Une mise en examen requalifiée pour "détournements de fonds publics". Marine Le Pen était convoquée hier matin vendredi 12 octobre chez les magistrats pour un 1er interrogatoire. Une audition où la présidente du RN n'a pas répondu aux questions, déclarant qu'elle attendait une décision sur un recours en cassation. Devant les sympathisants du parti d'extrême-droite à Cublac, Marine Le Pen a parlé "d'acharnement judiciaire".
Marine Le Pen en visite à Cublac en Corrèze

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.