Cet article date de plus de 3 ans

Vente du Domaine des Monédières, la résidence de vacances initiée par Bernadette Chirac

Le centre de vacances "Le Domaine des Monédières" est en vente. L'information, publiée le mercredi 8 mars 2017 par "L'Express", a été confirmée par la Caisse des Dépôts.  Une opération "très sensible", selon le magazine, car le complexe hotelier a été porté politiquement par Bernadette Chirac. 

© france 3
Le complexe hotelier "Le Domaine des Monédières", en Corrèze, est en passe d'être vendu. L'actionnaire principal du domaine et propriétaire des biens immobiliers, la Caisse des Dépôts, l'a confirmé par la voix de sa directrice déléguée en Limousin, Annabelle Viollet.

Annebelle Viollet - Directrice déléguée de la Caisse des Dépôts en Limousin
"Nous avons effectivement entamé une procédure de cession du Domaine des Monédières".


L'information est parue ce mercredi 8 mars 2017 dans l'hebdomadaire "L'Express". Mais le magazine ne se contente pas de souligner que la structure hotelière est en vente. Il indique qu'il s'agit là d'une vente "très politique", car le domaine est née de la volonté de Bernadette Chirac. Or, toujours selon "L'Express", une telle vente ne peut se faire sans l'aval du Chef de l'Etat, François Hollande. En raccourci, François Hollande ferait donc un mauvais coup à Bernadette Chirac. Sur ce point spécifique Annabelle Viollet rétorque qu'elle n'a "aucun commentaire à apporter, si ce n'est qu'un aucun cas l'aval du chef de l'Etat n'est nécessaire pour la vente d'un bien géré par la Caisse des Dépôts".

La vengeance du chauffeur des Chirac

En plus d'impliquer le président de la République, l'histoire racontée par le magazine se double d'une autre vilénie suposée. Le nouvel acquéreur du Domaine des Monédières serait le patron du groupe "Mondial Protection", groupe dont un des conseillers n'est autre que l'ancien chauffeur de la famille Chirac, Jean-Claude Laumond. Un chauffeur qui avait été remercié après 25 ans de service et qui conserverait un rancoeur tenace contre la famille de l'ancien président, Bernadette, en particulier. Le rachat du domaine constituerait donc une "revanche personnelle" pour cet homme affirme "L'Express". 

Plusieurs acheteurs potentiels

Interrogée sur ce point, la directrice déléguée de la Caisse des Dépôts confirme que "le groupe Mondial Protection fait bien partie des acquéreurs potentiels. Il y a plusieurs candidats au rachat du complexe touristique. Des négociations sont en cours, et pour le moment il est impossible de savoir quelle en sera l'issue."

Des rumeurs fréquentes sur la vente du domaine

Sur place, le diurecteur du site, Jean-Paul Trichet, explique lui qu'il n'avait jusqu'à aujourd'hui "pas entendu parler d'une telle vente". Il ajoute que le Domaine avait régulièrement été la proie des spéculations.

Jean-Paul Trichet, directeur du Domaine des Monédières
"Depuis que je suis ici, il y a toujours eu des rumeurs, des rumeurs sur la vente du site, sans que rien en se concrétise".

© france 3


Une opération ordinaire de vente

Cette fois, la cession des biens immobiliers est donc une réalité. Jean-Paul Trichet dont le rôle sur place consiste à exploiter commercialement le site et ses 65 chalets de tourisme (la concession d'exploitation a été attribuée au groupe Pitch Promotion), indique que si vente devait se conclure, lui n'y verrait qu'une évolution logique :  "Le Domaine des Monédières est la propriété de ses actionnaires, dont le principal est bien la Caisse des Dépôts. L'organisme public a vocation à l'accompagnement de projets touristiques mais il est classique qu'il cède ensuite le patrimoine immobilier à des entrepreneurs privés quand la structure a pris son envol."

Complet entre Noël et le nouvel an

Le responsable d'exploitation d'ajouter : "Nous on fait notre boulot. On est dans une phase de consolidation. Les vacances de Noël se sont très bien passé. Nous étions complets de Noël au nouvel an. Là nous préparons la saison estivale, qui s'annonce bien, même si désormais il faut s'habituer à ce que les clients réservent de plus en plus tard, et parfois à la dernière minute."

"Secret défense"

Pour connaitre l'avancée des négociations, nous avons cherché à joindre le groupe Mondial Protection, mais il nous a été impossible de joindre un responsable pour lui demander des précisions.  Au standard téléphonique de Mondial Protection, la consigne est claire "interdiction de communiquer avec des journalistes". Motif invoqué ? "Secret défense" (sic).

Le groupe qui revendique sur son site web plus de 2000 salariés et 70 millions d'euros de chiffre d'affaires est une société privée chargée de la protection des biens et des personnes, une activité bien éloignée du tourisme. Mais une entreprise peut vouloir diversifier ses activités. Mondial Protection est déjà présent en Limousin, le groupe possède une société de gardiennage en Corrèze "CIPS", à  Pazayac, non loin de Brive. 

Le complexe hôtelier initiée et portée par Bernadette Chirac est donc bien à vendre. Faut-il y voir, en plus, une affaire politique doublée d'une vengeance personnelle ? Aucun témoignage n'a pu pour le moment valider cette hypothèse.


A REVOIR

Notre reportage datant de 2011 à l'occasion de l'inauguration du site par Bernardette Chiarc
durée de la vidéo: 01 min 59
2011 : inauguration du village vacances de Meyrignac-l'Eglise

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bernadette chirac politique françois hollande économie vacances