Corrèze : le tournage de la série Capitaine Marleau, une aubaine pour l'économie locale

Le 24e épisode de Capitaine Marleau est tourné cette semaine en Corrèze. Jeudi 26 novembre, plusieurs scènes ont été filmées à Uzerche par Josée Dayan et son équipe. Une chance pour les hôtels et les gîtes locaux, en pleine crise sanitaire.
© FTV
C'est le personnage phare de France 3 depuis plusieurs années : le Capitaine Marleau et sa chapka étaient en tournage à Uzerche en Corrèze, cette semaine pour enregistrer le 24e épisode de cette série à succès. 

Bientôt trois semaines que la réalisatrice Josée Dayan et son équipe font mener l'enquête au personnage de Corine Masiero entre Naves, Brive et Uzerche. Et ce n'est pas la première fois que le Limousin accueille l'équipe.

"On a des relations assez suivies avec la Nouvelle Aquitaine, c'est le 8eme Marleau qu’on tourne dans la région, il y a comme une fidélité qui s'est installée", explique Gaspard de Chavagnac, producteur de la série. La Creuse avait déjà été mise en scène dans une enquête tournée en 2019.
 

On a tourné en Creuse, en Charente-Maritime, dans le Lot-et-Garonne mais on n’était jamais venu en Corrèze. Ce petit château en haut d’une colline, avec une vue plongeante çà 360°, c’est incroyable. Et le climat ! Ca fait 15 jours qu’il ne pleut pas. On a eu la même impression en Creuse, un paysage très authentique, assez sauvage, qui se mérite, mais qui passe bien à l’image. Les contacts qu’on a sur place avec les gens sont super, ils sont accueillants, et on n’a pas l’impression de déranger.

Gaspard de Chavagnac, producteur

Uzerche, la perle du Limousin, a été choisi comme lieu de plusieurs tournages au mois de novembre
Uzerche, la perle du Limousin, a été choisi comme lieu de plusieurs tournages au mois de novembre © FTV


Un mois plein pour les hôtels d'Uzerche


La Corrèze, un choix des scénaristes qui correspond bien à cette nouvelle intrigue, qui se fond dans les paysages vallonnés. "Les décors sont magnifiques, les paysages correspondaient à ce dont on avait besoin", confirme Josée Dayan. Albert Delpy, Pascal Légitimus ou encore Nicolas Vaude ont rejoint le casting de ce dernier épisode. Les acteurs sont tombés sous le charme. "J’avais beaucoup entendu parler de la Corrèze, et j’ai eu un coup de foudre, surtout pour Uzerche, c’est sublime. Cette campagne, c’est magnifique. Je ne pensais pas que c’était si beau", s'émerveille Nicola Vaude.

Techniciens, acteurs, réalisateurs, ils sont une cinquantaine à travailler sur ce 24e épisode, tous logés dans Uzerche et les environs. Une aubaine pour les professionnels en cette période de confinement. Surtout quand les tournages se succèdent. La Corrèze a le vent en poupe. En octobre, c'est le film Présidents, réalisé par Anne Fontaine avec Jean Dujardin, qui a posé ses caméras dans la commune.
 
Ces tournages représentent des retombées financières non négligeables pour Thierry Boiseaubert, patron d'un hôtel 4 étoiles. "On n’a jamais, depuis notre ouverture, eu un mois de novembre avec un tel niveau d’occupation", précise-t-il. Même si le restaurant de son établissement est toujours fermé, il a mis en place un service de plateau repas en chambre pour les équipes. Il a néanmoins pu compléter 90% de son chiffre d'affaires de l'année dernière sur le mois de novembre. 

De quoi animer la ville, dynamiser l'économie locale, et attirer les touristes pour Jean-Paul Grador, le maire (PS) d'Uzerche. 
 

On est contents et c’est une certaine fierté pour les Uzerchois que la ville fasse partie du décor d’un film, ça prouve l’attractivité de notre belle ville. Les gens qui viennent recherchent ensuite éventuellement les lieux de tournages, et les paysages découverts au fil du film, donc c’est toujours un plus pour valoriser notre territoire.

Jean-Paul Grador, maire d'Uzerche

Près de 7 millions de téléspectateurs sont au rendez-vous à chaque diffusion d'un épisode de Capitaine Marleau. Le tournage se poursuit à Brive puis à Donzenac la semaine prochaine.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie culture télévision médias