"Il vaut mieux être à l’intérieur pour agir", réagit le secrétaire du PS en Corrèze après le départ de Bernard Combes

Séisme politique pour le Parti socialiste en Corrèze : le maire de Tulle, Bernard Combes, proche de François Hollande, a annoncé quitter le PS mercredi 22 septembre 2021. Une décision que regrette le parti qui reconnaît toutefois la nécessité de refonder la gauche.

"Je ne suis pas surpris par la décision de Bernard Combes, je la regrette, je ne la partage pas", réagit Paul Roche, secrétaire du Parti socialiste en Corrèze. Mercredi 22 septembre 2021, le maire de Tulle, Bernard Combes, militant socialiste depuis 22 ans et proche de l’ancien président de la république François Hollande a décidé de quitter le parti. Un séisme politique pour le territoire. L’antenne corrézienne du parti reconnaît le besoin de refonder la gauche et le PS, notamment vis-à-vis des "orientations qui peuvent être proposées au niveau national", mais considère que pour reconstruire, "mieux vaut être à l’intérieur qu’à l’extérieur pour agir", déclare Paul Roche.

Même son de cloche du côté de Philippe Nauche, Conseiller régional et vice-président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 

Comme la majorité du PS corrézien, Bernard Combes n'était pas favorable à Olivier Faure mais c'est en interne qu'il faut agir.

Philippe Nauche, Conseiller régional et vice-président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

Autres désaccords de l'antenne corrézienne avec les décisions nationales, le choix du "candidat ou candidate à l’élection présidentielle qui mérite un débat et un vote des militants", annonce le secrétaire du PS en Corrèze.

Un départ commenté sur les réseaux sociaux

Ce départ du Parti socialiste de Bernard Combes fait réagir. Dans les rangs politiques, la réaction du conseiller régional RN de Nouvelle-Aquitaine et délégué départemental en Corrèze, Valéry Elophe, est particulièremet virulente. Sur Twitter il écrit : "Bernard Combes nourrit par le Parti socialiste pendant 22 ans claque la porte de la cantine. Il est vrai que la soupe socialiste est écoeurante! Et surtout pour les Francais qui en subissent les aigreurs. Ira-t-il à la gamelle d'En marche ?"

Bernard Combes : figure du PS en Limousin

Militant socialiste depuis 22 ans, figure du PS en Limousin, le maire de Tulle déclare ne plus se reconnaitre au sein de son parti."Le parti socialiste a malheureusement abandonné les idéaux de transformation sociale et l’esprit de fraternité militante que je partageais", déclarait-il mercredi. 

Fidèle de François Hollande, Bernard Combes le remplace comme maire de Tulle en 2008 lorsqu’il est élu président du conseil départemental de Corrèze. Bernard Combes a par ailleurs occupé la fonction d’attaché parlementaire auprès du futur président. Cet ancien conseiller principal d’éducation entre à l’Elysée en tant que conseiller de François Hollande sans perdre son attachement à la Corrèze. 

Pour autant, cette décision de l’élu est une décision individuelle. François Hollande est toujours militant du parti : "Il est un fidèle adhérent. Comme la majorité des militants du parti socialiste en Corrèze", assure Paul Roche.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
parti socialiste politique