Le maire condamné pour harcèlement moral, la commune d'Eyrein, en Corrèze, va devoir élire un nouvel édile

Le maire d’Eyrein en Corrèze a été condamné, ce 2 avril, par le tribunal correctionnel de Tulle, pour des faits de harcèlement moral. Il a été démis de ses fonctions.

Employée comme secrétaire à la mairie d'Eyrein pendant six mois, la victime avait pris ses fonctions à l'été 2020 et démissionné en décembre de la même année, avant de porter plainte contre le maire pour harcèlement sexuel et moral.

Relaxé pour les faits de harcèlement sexuel, le maire a été condamné par le tribunal correctionnel de Tulle, ce mardi 2 avril 2024, à une peine de six mois de prison avec sursis, accompagné d'une interdiction d'entrer en contact avec la victime pendant trois ans, et d'une inéligibilité durant cinq ans.

Âgé de 65 ans, Jean-François Salle est un ancien agriculteur à la retraite. À la tête de la commune depuis 2020, il effectuait son premier mandat, sans étiquette politique.

Il se réserve le droit de faire appel de cette décision de justice et nous a indiqué qu'il ferait connaître sa décision en fin de semaine.

Quoi qu'il en soit, la décision rendue par le tribunal correctionnel étant exécutoire, la petite commune de 500 habitants va devoir élire un nouveau maire.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité