Le théâtre des Sept Collines occupé à Tulle

À Tulle, ce lundi 15 mars à 15h une soixantaine de personnes ont décidé de s’installer dans les murs du théâtre des Sept Collines pour protester contre les restrictions imposées au monde de la culture et demander d’avantages d’aides financières. 

© Camille Becchetti - France 3 Limousin

Ils sont acteurs, musiciens ou techniciens. Depuis 15h ce lundi 15 mars, ils sont une soixantaine à occuper le théâtre des Sept Collines à Tulle. Une décision prise conjointement par la CGT spectacle de Corrèze, le collectif « Culture 19 » et la Coordination des Intermittents Précaires(CIP).

Le théâtre Tulliste est ainsi le 32e établissement culturel français à être investi depuis le début de l’occupation du théâtre de l’Odéon à Paris le 4 mars, et le théâtre de l'Union à Limoges le 11 mars. 

 


Pour Vincent Acampo, technicien, la situation est grave.
 

J’organise des manifestations depuis le mois de novembre pour tenter de faire entendre nos voies et nos revendications mais pour l’instant rien n’a changé.

Vincent Acampo - CGT spectacle



Les revendications sont simplespour les occupants. S’ils ne demandent pas une réouverture imminente des lieux culturels, ils exigent « une réouverture de leurs droits ».

Concrètement, les intermittents du spectacle demandent une nouvelle « année blanche », c’est-à-dire une prolongation de l’accès à leurs allocations chômage, à compter du jour de réouverture de tous les espaces culturels. Pour l’instant ils bénéficient d’une première « année blanche » jusqu’au mois d’aout 2021.

Ils demandent aussi un meilleur accès à la Sécurité Sociale et la CGT spectacle ainsi que la CIP demandent purement et simplement le retrait du projet de réforme de l’assurance chômage.

Pour l’instant, les occupants prévoient des temps de représentations culturelles mais aussi des débats et des actions plus militantes comme des "attentats culturels". Une assemblée générale devrait se tenir ce soir pour décider des prochaines actions du collectif.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture manifestation économie social covid-19 santé société