Une ou deux familles de réfugiés attendues à Hautefage

De nombreuses communes limousines se sont portées candidates à l'accueil des réfugiés. En Corrèze, dans le petit village de Hautefage, la mairie a décidé de réquisitionner un appartement municipal pour les accueillir.

C'est décision unanime du conseil municipal : la commune de Hautefage en Corrèze est prête à accueillir des familles de réfugiés. Pour cela, le petit village de 320 âmes met à disposition dès ce mois d'octobre 2015 un appartement appartenant à la municipalité.
Ce T5 de 120 m2 pourrait accueillir une ou deux familles de réfugiés et un appel aux dons a été lancé pour l'équiper. Résultat : un canapé, un micro-onde… les habitants participent volontiers à cette initiative.

Une solidarité utile

Pour  les membres du conseil municipal, qu'une famille s'installe dans le village serait une bonne chose pour faire vivre la commune et les enfants pourraient venir grossir les rangs de la petite école qui ne compte que 9 élèves actuellement.

La préfecture de la Corrèze a annoncé le 8 octobre 2015 que le département pourrait accueillir environ 95 réfugiés répartis dans une petite trentaine de logements dès que les familles auront obtenu le statut de demandeurs d'asile. Au total dans le Limousin, 250 personnes pourraient ainsi venir s'installer dans la région. 


VIDÉO


Intervenants 
Camille Carmier, maire de Hautefage
Liliane Campagne, conseillère municipale de Hautefage
Dominique Laurent, conseiller municipal de Hautefage

Reportage :  Sophie Wahl & Lucie Denechaud
Montage : Marina Fillon
De nombreuses villes limousines se sont portées candidates à l'accueil des réfugiés. En Corrèze, le petit village de Hautefage, 320 habitants, en fait partie. La mairie a décidé de réquisitionner un appartement municipal pour les accueillir... Interviennent dans ce reportage : Camille Carmier, maire de Hautefage Liliane Campagne, conseillère municipale de Hautefage Dominique Laurent, conseiller municipal de Hautefage Reportage : Sophie Wahl & Lucie Denechaud Montage : Marina Fillon