• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Décès de Sophie Dessus : réactions et hommages

© MAXPPP
© MAXPPP

Les réactions et les hommages se sont multipliés ce 3 mars 2016 à l'annonce du décès de Sophie Dessus, maire d'Uzerche et députée de la Corrèze. Sophie Dessus a succombé à un cancer à l'âge de 60 ans. 

Par Hélène Abalo

"Une amie si proche", François Hollande

C’était une femme dotée d’une énergie incroyable et d’une ténacité infatigable. Elle ne se résignait jamais. Même pas devant le mal qui allait l’emporter en moins de trois mois", dans un communiqué de la Présidence de la République, François Hollande rend hommage à celle qui lui avait succedé en juin 2012, à son poste de député de la Corrèze.

"Elle avait des convictions fortes mais savait travailler avec tous. Le Parlement perd une députée valeureuse, la Corrèze une élue enthousiaste et unanimement appréciée. (...) Je salue sa mémoire et présente ses condoléances à son époux, à ses enfants, à sa famille. Et j’exprime à titre personnel ma peine de perdre une amie si proche et si digne de sa fonction" conclut le Président. 

Elue conseillère générale en 1998 puis maire d’Uzerche en 2001, elle a consacré toute sa vie aux autres." François Hollande






"Le chagrin nous bouleverse", Manuel Valls



"Sa voix reconnaissable entre mille", Claude Bartolone

Claude Bartolone, président de l'Assemblée Nationale rend hommage à  une "femme de convictions, élue de terrain, proche de ses concitoyens". "Sophie Dessus était devenue au fil des années une figure de la Corrèze.(...) Sa voix, reconnaissable entre mille, manquera à notre hémicycle, et à travers lui, à notre Nation. Je salue, en mon nom et au nom de la Représentation nationale, la mémoire de cette femme, si proche de tous ceux et de toutes celles qui l’ont croisée. Je m’associe à la peine de sa famille, de ses proches, et de tous les Corréziens."

"La Corrèze perd une figure politique" Philippe Nauche 

Philippe Nauche, député de la Corrèze, fait part de sa "profonde tristesse" et d'une "grande émotion". Pour lui "Sophie était une femme de conviction. Elue de terrain, elle portait avec détermination et passion les projets de la Corrèze. Maire d’Uzerche, elle avait déployé toute son énergie pour développer sa ville et donner aux territoires ruraux toutes leurs chances."

"Une femme de convictions", Marie-François Pérol-Dumont



"Energie militante incroyable", Harlem Désir






Pascale Coste, président du Conseil départemental de la Corrèze
Pascal Coste, président du Conseil départemental de la Corrèze, réagit sur Frnace 3 Limousin à l'annonce du décès de Sophie Dessus le 3 mars 2016 - France 3 Limousin

"Elue de proximité, toujours à l'écoute", Pascal Coste

Pascal Coste, président du Conseil départemental de la Corrèze, salue " la mémoire de Sophie, femme de culture, de convictions et d'engagement au service des corréziens et de la France. La Corrèze perd un de ses grands défenseurs. Sophie était une élue de proximité, toujours à l'écoute des  corréziens. Dans ses différents mandats locaux départementaux et nationaux, Sophie s'est toujours attachée à défendre la Corrèze et la ruralité."

"Nous sommes dévastés", Karim Maatoug

Karim Maatoug, Premier Secrétaire de la Fédération  PS de Corrèze, évoque une battante : "Depuis la fin des années 1990, elle était dévouée, corps et âme, à sa commune d’Uzerche et à son canton. Et depuis 2012, elle remplissait avec dynamisme  et conviction ses fonctions de députée de la Corrèze. Elle, la première femme élue députée de la Corrèze, qui était tellement fière de représenter les Corréziennes et les Corréziens à l’Assemblée nationaleEmportée par une foudroyante et cruelle maladie, elle aura fait montre tout au long des dernières semaines d’un courage exemplaire."

"Une immense perte", Alain Rousset

Pour Alain Rousset, président de la Grande région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes,  "Sophie Dessus était une personne aux grandes qualités humaines, débordante d'énergie communicative, et une élue de terrain passionnée par son territoire, mais aussi par la culture qu'elle aimait tant. Sa disparition est une immense perte pour notre région et notre pays."


A lire aussi

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus