Covid-19 : taux d'incidence en baisse en Nouvelle-Aquitaine, Charente, Corrèze et Creuse sous le seuil d'alerte

Pour la 4e semaine consécutive, le taux d'incidence baisse dans la région Nouvelle-Aquitaine, avec 63,3 cas pour 100.000 habitants du 6 au 12 septembre. Dans les départements de la Charente, Corrèze, Creuse, ce taux est même sous le seuil d'alerte des 50 cas pour 100.000 habitants.

Bonnes nouvelles sur le front du Covid ! Depuis un mois, la circulation du virus diminue en Nouvelle-Aquitaine, et le taux d'incidence se rapproche désormais du seuil d'alerte des 50 cas pour 100.000 habitants. Il atteint en effet 63,3 cas pour 100.000 habitants du 6 au 12 septembre, contre 84,6 la semaine précédente. 

Trois départements sont désormais sous ce seuil : la Charente, la Corrèze et la Creuse. 

En revanche, le taux reste stable ou presque dans deux départements, la Creuse et la Haute-Vienne, "mais il s'agit de départements ou la circulation avait déjà beaucoup baissé", souligne Sophie Larrieu, épidémiologiste chez Santé Publique France.

Même si le taux d'incidence est en légère hausse en Haute-Vienne, il est considéré comme stable pour Sophie Larrieu, car cette hausse est trop faible pour être significative. 

- 25 % de nouveaux cas 

D'autres indicateurs sont au vert, comme le nombre de nouveaux cas confirmés dans la région. Celui-ci diminue d'un quart, passant de 5077 en semaine 35 à 3796 cas confirmés du 6 au 12 septembre. 

Du côté des hospitalisations, la baisse est également sensible, avec 132 personnes admises en soins conventionnels du 6 au 12 septembre, contre 184 la semaine précédente. Idem pour les soins critiques, avec 30 admissions en semaine 36, contre 58 une semaine plus tôt. 

66,2 % des 12-17 ans complétement vaccinés 

En Nouvelle-Aquitaine, 4.543.624 personnes étaient complétement vaccinées au 14 septembre, soit 86,3 % de la population éligible, c'est-à-dire les plus de 12 ans. 

Si le nombre global de nouvelles vaccinations ralenti, "ce qui est normal car nous avons atteint un chiffre déjà assez élevé", comme le souligne Sophie Larrieu, il progresse encore beaucoup chez les 12-17 ans, avec + 6 points en une semaine. 

Désormais, 79,8 % des 12-17 ans ont reçu une première dose de vaccin, et 66,2 % présentent un schéma vaccinal complet. 

À noter : le taux de vaccination des 65-74 est plus élevé que celui des personnes âgées de 75 ans et plus.

 Quid de la rentrée ? 

"Nous avons désormais atteint un niveau de circulation du virus comparable à celui de fin mai 2021" souligne Sophie Larrieu. "À cette période-là, les chiffres avaient continué à baisser pendant plusieurs semaines, pour atteindre une circulation du virus beaucoup plus modérée", rappelle-t-elle. 

Néanmoins, il est encore trop tôt pour affirmer que la 4e vague est réellement terminée. "Nous n'avons pas encore de recul sur la rentrée scolaire" note l'épidémiologiste. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société