Cet article date de plus de 4 ans

Creuse : les activités péri-éducatives, proposées par la CIATE, remises en question ?

La CIATE – Communauté Intercommunale d’Aménagement du Territoire Creuse Thaurion Gartempe – propose aux élèves de son territoire, de nombreuses activités péri-éducatives. Elles pourraient disparaitre prochainement, au moment de la fusion avec la Comcom de Bourganeuf-Royères.     
durée de la vidéo: 02 min 09
Creuse : les activités périscolaires, proposées par la CIATE, remises en cause? ©France 3 Limousin
Suite à la réforme des rythmes scolaires, il y a trois ans, les municipalités ont mis en place des activités péri-éducatives, ou APE, dans les écoles dont elles ont la charge.

Organiser de vraies activités périscolaires et non de simples garderies a été une vraie gageure, particulièrement dans les communes rurales. 

La Communauté Intercommunale d’Aménagement du Territoire Creuse Thaurion Gartempe, la CIATE, a, semble-t-il, réussi ce pari.

Elle propose aux 400 élèves de son territoire un large choix d’activités gratuites. Ce qui représente quelques 685 interventions par an dans les 10 établissements scolaires du secteur.

Mais toutes ces activités périscolaires pourraient prochainement être remises en cause, au moment de la fusion avec la Comcom de Bourganeuf-Royères.

C’est pourquoi la CIATE a entamé un bilan participatif de ces APE, qui sera présenté aux élus de la future grande communauté de communes, avec l'espoir que tout le travail périscolaire ne soit pas remis en question.

Le reportage de Marielle Camp, Margaux Blanloeil, montage : Marion Haranger.

Intervenants : Pauline Savy, circassienne, association Des Racines et du Cirque ; Jacky Guillon, président de la CIATE ; Nadine Dumeynie, maire de Pontarion
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société