Les algues bleues sont de retour en Limousin

© pixabay
© pixabay

La baignade risque d'être une nouvelle fois perturbée sur les plans d'eau du Limousin en 2017. L'été est à pein arrivé que déjà, les premières alertes aux algues bleues tombent : interdiction de mettre un pied dans l'eau du côté de Jouillat et d'Anzême dans la Creuse. 

Par Hélène Abalo

Interdiction de se baigner à la plage de Lavaud à Louillat et à la plage de Péchadoire à Anzême. Les maires des deux communes ont pris un arrêté, jeudi 13 juillet. En cause : une prolifération d'algues bleues dans les eaux de baignade à un niveau de concentration supérieure à la limite autorisée (> 100 000 cellules par ml).

Dommage car avec le grand beau temps qui s'annonçait dans les jours qui viennent, un petit plongeon n'aurait pas été re refus.
Heureusement, les activités nautiques (location de canoës, pédalos et barques) sont maintenues !
L'interdiction devrait se prolonger au moins jusqu'à la semaine prochaine, semaine durant laquelle de nouveaux prélèvements seront effectués. 


Un problème réccurent

Les algues bleues, ou cyanobactéries, sont surveillées en Limousin car chaque année elles prolifèrent dans les plans d'eau de la région. Le lac de Lavaud a déjà été interdit à la baignade en 2016 et ce n'est pas le seul.

Soleil, chaleur et manque de prédateurs, elles ont la belle vie mais elles sont dangereuses. Elles libèrent des toxines néfastes pour l’homme et pour les animaux. L’ingestion de l’eau contaminée ou sa simple exposition peut provoquer plusieurs symptômes comme des douleurs abdominales, des nausées, vomissement, étourdissement, fatigues, irritation... Prudence !

A lire aussi

Sur le même sujet

Fraude à la licence IV : les commerçants de Sarlat s'inquiètent

Les + Lus