En Creuse, trois véloroutes permettent aux cyclistes de parcourir le département

Le trafic sur les véloroutes doit être faible, à raison de moins de 1000 véhicules par jour. / © Alexandra Fillot
Le trafic sur les véloroutes doit être faible, à raison de moins de 1000 véhicules par jour. / © Alexandra Fillot

La Creuse est le seul département du Limousin à proposer des véloroutes, des parcours spécifiques à destination des cyclistes pour découvrir les sites touristiques. 

Par Thibault Marotte

Parcourir la Creuse à vélo sur des routes dédiées, c'est possible depuis 2005 et la mise en place de trois véloroutes qui sillonnent le département. Les cyclistes ont la possibilité de visiter les lieux touristiques tout en empruntant un parcours spécifique, à l'image des routes aménagées en Europe. 

Les distances sont adaptées, il est ainsi possible de rouler pendant 148 kilomètres pour le véloroute Est Creuse, 83 kilomètres pour le parcours Ouest Creuse et enfin 51 kilomètres pour rejoindre Royère-de-Vassivière depuis Chatelûs-Malvaleix.

 

Des établissements touristiques labellisés 


En Creuse, cinq établissements répondent aux critères du label Accueil vélo. C'est une marque nationale qui peut être attribuée à des loueurs, des réparateurs, des offices de tourisme, des sites de visite et de loisirs, des lieux de restauration et enfin des hébergements touristiques.

La structure doit répondre à de nombreuses conditions obligatoires. "Proposer un kit de réparation, un petit-déjeuner plus varié parce que les gens vont faire un effort, pouvoir mettre les vélos à l'abri la nuit", énumère Brigitte Lacroix, propriétaire d'un gîte labellisé "Accueil Vélo".

Jean-François Blanc et Marie-Laure Chesneau sont originaires d'Angers et ont décidé d'opter pour le troisième parcours, le plus court, afin de faire le tour du lac de Vassivière. Ils ont choisi le gîte de Brigitte Lacroix pour y passer la nuit.
 

De nouveaux parcours en préparation


Le département réfléchit actuellement à de nouveaux parcours. Encore une fois, des critères spécifiques entrent en jeu. "On évite les endroits où il y a de gros dénivelé, on choisit des routes avec des faibles trafics, avec moins de 1000 véhicules par jour", détaille Sébastien Debarge, directeur de l'Agence de développement et de réservation touristiques de la Creuse.

Sur les véloroutes actuels, plusieurs sites historiques comme la cité médiévale de La Souterraine, l'abbatiale de Chambon-sur-Voueize ou encore la cité thermale d’Evaux-les-Bains se trouvent sur le chemin des cyclistes. Une manière originale de pratiquer le sport tout en visitant les recoins historiques de la région.   
 
Reportage - En Creuse, trois véloroutes permettent aux cyclistes de parcourir le département
Intervenants : Jean-François Blanc (Touriste originaire d'Angers), Brigitte Lacroix (propriétaire d'un gîte labellisé "Accueil Vélo"), Sébastien Debarge (Directeur de l'Agence de Développement et de Réservation Touristiques de la Creuse), Marie-Laure Chesneau (Touriste orginaire d'Angers)

Sur le même sujet

Limoges : cinq nouvelles rames pour la liaison SNCF avec Bordeaux

Les + Lus