Piste du double meurtre privilégiée après la mort de trois personnes d'une même famille dans un village de la Creuse

Trois corps sans vie ont été retrouvés dimanche 14 février 2021 dans une ferme d'Arfeuille-Châtain, près de Mainsat, en Creuse. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme âgé de 64 ans aurait tué sa femme et sa mère avant de se suicider. 

Palais de justice de Guéret (Creuse)
Palais de justice de Guéret (Creuse) © Marine Guigné - France Télévisions

Trois corps sans vie ont été retrouvés dimanche 14 février 2021 par un infirmier présent pour des soins à domicile dans une ferme d'Arfeuille-Châtain, près de Mainsat, en Creuse. Les trois personnes issues de la même famille ont été mortellement blessées par arme à feu. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme âgé de 64 ans aurait tué sa femme âgée de 61 ans et sa mère âgée de 87 ans avant de se suicider. L'arme, une carabine, a été retrouvée à ses pieds.

Selon le procureur de la République de Guéret Bruno Sauvage, "il semblerait que nous soyons en présence d'un double homicide suivi d'un suicide, selon les premiers éléments de l'enquête et notamment des écrits retrouvés sur place. Je parle encore au conditionnel car des analyses et des autopsies vont avoir lieu, mais si cela se confirme, on pourra alors parler de double féminicide". 

Si les éléments sont confirmés, on pourra alors parler de double féminicide

Bruno Sauvage, procureur de la République de Guéret

 

Toujours selon le procureur, cette famille n'avait fait l'objet d'aucun signalement de violences intrafamiliales. Le couple d'agriculteurs vivait dans une maison mitoyenne de celle de la mère. L'épouse était en retraite depuis deux ans tandis que son mari exerçait encore 3 ou 4 heures par semaine dans l'exploitation qu'il avait commencé à mettre en location. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers féminicide société femmes