Ferrari à 38,5 millions d'euros : les héritiers voient rouge !

Les enfants du creusois Pierre Bardinon se sont engagés dans un bras de fer judiciaire autour de l'héritage de leur père, célèbre collectionneur de voitures décédé en 2012. L'objet du litige ? Une Ferrari 205 GTO à 38,5 millions d'euros. 
© Droits réservés.
Les affaires d'héritage peuvent être souvent compliquées et lorsque l'enjeu atteint des sommes astronomiques, la bataille est évidemment plus rude.

Dans la famille Bardinon, on demande les trois enfants : Anne et Jean-François ont engagé une procédure judiciaire contre leur frère Patrick au sujet de la vente d'une voiture de collection. Une Ferrrari 250 GTO de 1964, vendu à en 2014 à un taïwané résident à New York. Montant de la transaction : 38,5 millions d'euros.

C'est Patrick qui a conclu cette vente. Il soutient que son père lui avait fait cadeau du petit bijou et que la carte grise était à son nom. Les deux autres enfants contestent la propriété de ce véhicule et accusent leur frère d'avoir détourné ce bien. Une audience au tribunal correctionnel de Guéret s'est tenue le 7 juin 2018 et la justice devrait rendre son jugement dans les prochains mois. 

Pierre Bardinon, riche entrepreneur, avait créé au pied de son château de Saint-Avit-de-Tardes dans la Creuse, un circuit de compétition et sa collection (de plus d'une centaine de pièces) regroupait des Ferrari mythiques. En 2016, l'un de ses bolides avait été adjugé 28 millions d'euros aux enchères (32 millions avec les frais de transaction). Le collectionneur est décédé en 2012. Laissant à ses héritiers un patrimoine important. 


durée de la vidéo: 01 min 32
Bataille autour d'une Ferrari à 38.5 millions d'euros


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie justice société famille