Ce mardi 25 juillet, la préfecture de la Creuse a pris un arrêté concernant l'usage de l'eau potable dû à la présence de toxines. Les communes concernées par cet arrêté sont desservies par l'usine de production de Magnat l'Étrange. À Aubusson, des distributions d'eau potable en bouteille sont en cours. On vous détaille les cinq sites de distributions et les précisions de la préfète de la Creuse.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Il y a de l'eau, mais elle n'est pas potable. Dans cinquante-six communes de la Creuse, un arrêté préfectoral a été pris pour restreindre l'usage de l'eau du robinet, qui contient des toxines. 

Selon l'arrêté préfectoral de ce mardi 25 juillet, trois prélèvements de surveillance réalisés par l'ARS ont mis en évidence la présence d'anatoxine sur l'ensemble du réseau desservi par la station de production de Magnat l'Étrange. La préfecture déconseille fortement de boire l'eau du robinet ou de l'utiliser pour préparer des repas. Il est par contre possible de l'utiliser pour la vaisselle, la lessive ou l'hygiène corporelle.

L'anatoxine est une toxine bactérienne produite par certaines cyanobactéries. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES), préconise "une restriction des usages lorsque la présence d'anatoxine est détectée sur le réseau d'eau potable", explique l'arrêté préfectoral. 

Ce mardi 25 juillet, la préfète de la Creuse, Anne Frackowiak-Jacobs a précisé d'où provient cette toxine : "Elle est issue des cyanobactéries que l'on trouve en permanence dans l'eau. C'est leur prolifération qui peut être dangereuse et qui peut produire cette toxine."

Par principe de précaution, nous avons demandé onze nouvelles analyses, qui ont démontré un taux supérieur aux recommandations de l'Anses, qui sont à 0,1 micro-gramme par litre d'eau. Aujourd'hui, nous avons des taux qui dépassent légèrement cette recommandation.

Anne Frackowiak-Jacobs, préfète de la Creuse.

à France 3 Limousin

56 communes de Creuse concernées 

Les communes de Creuse desservies par l'usine de production de Magnat l'Etrange sont au nombre de cinquante-six. 

Pour répondre rapidement à ce problème, les mairies et la gendarmerie de la Creuse se sont mobilisées. Tous les habitants des communes concernées peuvent aller chercher trois litres d'eau potable par jour et par personne dans des sites de distribution situés dans les cinq plus grandes communes.

Où récupérer de l'eau potable ?

  • Aubusson, Maison de l'emploi, Esp. Charles de Gaulle, 23200
  • Evaux-les-Bains, Salle culturelle "La Source", rue du Faubourg Saint Bonnet, 23120
  • Auzances, salle omnisports André Venuat, route d'Aubusson, 23700
  • Crocq, gîte d'étape communal, route de la Courtine, 23260
  • Bellegarde-en-Marche, 50 grande rue, 23190

La préfecture de la Creuse précise que cet arrêté est valable jusqu'à l'obtention de résultats d'analyse conformes. Les distributions sont prévues, au moins, jusqu'à ce mercredi soir.

Le reportage à Aubusson (Creuse) de Louis Claveau et Arnaud Richard-Ferraro lors d'une distribution de packs d'eau à la population.

durée de la vidéo : 00h01mn55s
Les distributions d'eau potable sont en cours dans cinq communes concernées par la restriction. ©A. Richard-Ferraro et L. Claveau - France 3 Limousin - France Télévisions