Jean Auclair mis en examen, soupçonné de ne pas avoir rempli les obligations sanitaires pour l'exportation de bovins

A la sortie de son audition par le juge d'instruction à Guéret, Jean Auclair n'a pas souhaité s'exprimer. / © F. Petit
A la sortie de son audition par le juge d'instruction à Guéret, Jean Auclair n'a pas souhaité s'exprimer. / © F. Petit

L'ancien député de la Creuse Jean Auclair a été mis en examen par le juge d'instruction de Guéret. Il est reproché à l'actuel maire de Cressat de ne pas avoir fait vacciner contre la fièvre catarrhale des bovins exportés en Italie. 

Par Christophe Bodin

L'ancien député de la Creuse Jean Auclair a été entendu, ce vendredi matin 20 décembre 2019 par le juge d'instruction de Guéret. La justice soupçonne Jean Auclair d'avoir pu fournir de faux certificats de vaccination pour des bovins qu'il aurait exportés en Italie

Les ateliers d'engraissement italiens exigent une vaccination contre la fièvre catarrhale bovine des animaux qu'ils achètent en France. Pour satisfaire à cette exigence vaccinale, Jean Auclair aurait pu fournir de faux documents, c'est ce que lui reproche la justice.

Il a été placé en garde à vue mercredi 18 décembre, ainsi que 5 autres personnes soupçonnées également d'avoir pu participer à cette fraude, des personnes de son entourage, liées à sa société de négoce d'animaux.
 

interdiction de gérer les entreprises


Le parquet précise  dans un comminiqué que "sur les 6 gardés à vue 4 ont été présentés au magistrat instructeur et mis en examen.  Jean Auclair a été mis en examen des chefs de 17 infractions et Jean Baptiste Auclair (son fils) a été mis en examen des chefs de 14 infractions en lien avec les exploitations familiales. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire avec notamment l'interdiction de gérer les entreprises.

Par voie de conséquence, le procureur de la République de Guéret saisissait le 20 décembre 2019 la Présidente du Tribunal de commerce de procéder en urgence à la désignation d'un administrateur provisoire aux fins de gérer les entreprises  pour assurer leur fonctionnement."


Un vétérinaire est impliqué dans cette affaire confie également le parquet, il a été mis en examen hier et placé lui aussi sous contrôle judiciaire. Par ailleurs, il lui est également interdit d'exercer.

Cette enquête, menée par la section de recherches de Limoges, est en cours depuis le mois de septembre. Elle a donné lieu a des écoutes téléphoniques de l'ancien député. Les enquêteurs ont été saisis pour des soupçons de "faux et usage de faux, tromperie sur la nature, la qualité substantielle, l'origine ou la qualité d'une marchandise, falsifications et usages d'attestations ou de certificats falsifiés et usurpation du titre du docteur vétérinaire ou vétérinaire"

Jean Auclair, toujours maire de Cressat et candidat déclaré à la mairie d'Aubusson, est ressorti libre de son audition devant le juge. Il n'a pas, pour le moment, souhaité apporter de commentaire suite à sa mise en examen. 

Notre reportage : 
 
mise en examen Jean Auclair

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus