Cet article date de plus de 3 ans

Paroles d'anciens : Colette Marchadier, passion karaté

Colette Marchadier n'est pas une mamie comme les autres : à presque 80 ans, cette habitante de Saint-Vaury dans la Creuse est ceinture noire de karaté. Un sport découvert sur le tard. 
Colette Marchadier, la doyenne des karatékas du Limousin, est ceinture noire
Colette Marchadier, la doyenne des karatékas du Limousin, est ceinture noire
Colette Marchadier n'est pas prête d'oublier le mois de décembre 2009, le 19, exactement. Ce jour-là, elle est la doyenne du dojo quand elle décroche la ceinture noire de karaté, au mérite, et pas au bénéfice de l'âge, aime-t-elle à préciser.
 

L'âge s'est envolé



La karatéka a découvert son sport alors qu'elle avait 40 ans. Une coïncidence, elle accompagnait son fils au club de Saint-Vaury, dans la Creuse. Après quelques années sans pratique, l'infirmière en hôpital psychiatrique prend sa retraite et retrouve le tatami, qu'elle ne quittera plus.

Aujourd'hui encore, à bientôt 80 ans, la doyenne des karatékas du Limousin s'entraîne trois fois par semaine, et après chaque séance, elle a l'impression que "l'âge s'est envolé".

 
Colette Marchadier, la doyenne des karatéka du Limousin, est ceinture noire

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
karaté sport souvenir sorties et loisirs