Tour de France 2024. "Je suis à 200% !" Ambiance de fête pour encourager les coureurs au départ d'Évaux-les-Bains

Bandas, barbecue, jeux et animations en tous genres, le départ de cette onzième étape du Tour de France est l'occasion d'une grande fête dans le village de Creuse, où sont rassemblés des milliers de fans de cyclisme.

"On est neuf !" affirme Audrey "Non, on est huit !", rétorque son frère. On espère pour eux qu'ils n'ont perdu personne en route ! Ce qui est sûr en tout cas, c'est que la famille Gatier est venue en force assister à cette 11ᵉ étape du Tour de France au départ d'Évaux-les-Bains.

Trois générations de fans de la petite reine, mais chacun son domaine : l'effort, c'est pour les sportifs, eux sont là pour les encouragements. "Je n'ai jamais fait de vélo moi. Maintenant, je fais un peu de sport, donc un peu de vélo, mais seulement en salle", précise Patrick, le patriarche.

Pour perpétuer la tradition familiale et sillonner les routes de France chaque année sur la trace du Tour, son fils Geoffrey s'est acheté, lui aussi, un camping-car : "La seule possibilité, vraiment, si on veut être à 100% dedans, ça reste vraiment le camping-car. Si on va à l'hôtel, on ne peut pas être au bord de la route, on ne peut pas être où on veut, et pouvoir profiter des paysages".

Alors que les Gatiers, et bien d'autres, se sont postés à des endroits stratégiques en bord de route sur le parcours des coureurs, des milliers de personnes sont massées dans le centre d'Évaux-les-Bains. C'est la première fois que le maire voit autant de monde dans sa commune.

Derrière les barrières, l'enthousiasme est perceptible : "Je suis à 200%. Je viens de Belgique pour voir le Tour de France, à Évaux-les-Bains, station thermale super sympathique !", s'exclame cette supportrice. 

Première à défiler devant les fans, la caravane du tour passe, et distribue à la volée des gadgets en pagaille : "J'ai eu un sac, et une casquette vache qui rit", se réjouit un jeune garçon.

À 10h, la présentation des équipes sur le podium a permis aux spectateurs de voir de près les coureurs avant qu'ils ne s'élancent sur les routes. "On les a vus hier à Saint-Amant passer devant nous assez rapidement à 3 kilomètres de l'arrivée. Là, on les voit de plus près, à l'arrêt, c'est sympa", raconte un supporter.

"C'est une terre de vélo. C'est une terre rurale et en général les terres rurales sont des terres de vélo. C'est un département où il y avait beaucoup de belles courses avant", témoigne l'ancien coureur et grande figure du cyclisme hexagonal, Bernard Thévenet, croisé dans les allées du village du Tour avant le départ.

De retour au village du Tour après le départ des coureurs, le maire d'Évaux-les-Bains Bruno Papineau est ravi : "Les gens nous ont applaudis, nous ont remerciés, je crois qu'on leur a offert beaucoup de bonheur et c'est ça le plus important", se réjouit-il.

Des écrans géants ont permis aux milliers de visiteurs de suivre les 211 km de cette étape très attendue dans ce Tour de France, où il était prévu de tourner, monter, descendre et remonter pour une arrivée prévue vers 16h30 au Lioran, dans le Cantal.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité