Un éco-train en projet en Creuse entre Felletin, Aubusson et Guéret

Pour revitaliser la ligne ferroviaire entre Felletin et Guéret en Creuse, un train de nouvelle génération pourrait bientôt voir le jour. Il sera léger, économique et surtout, non-polluant.

Un petit train, léger, automatique et autonome, silencieux, et non polluant, qui peut emporter une trentaine de personnes assises entre 70 et 100 km/h dans une seule voiture d’une quinzaine de mètres de long. C’est le projet de train léger ou Ecotrain qui pourrait voir le jour d'ici à quelques années sur la ligne ferroviaire qui relie Felletin, Aubusson, Lavaveix-les-Mines, Ahun et Guéret en Creuse.

Une sorte d'arrière-petite-fille de la vénérable "Micheline" mais moderne et adaptée aux contraintes de confort et de respect de l'environnement de notre temps.

Mieux que la voiture

Une liaison toutes les 30 minutes entre Felletin et Guéret. C’est l’ambition de ce train navette aux coûts d’exploitation réduits, mais qui correspond surtout à une attente réelle dans les villes et les territoires qu’elle pourrait traverser et relier, tant la ligne actuelle et l’offre de transport qu’elle propose ne sont plus adaptées.

Pour l’adjoint au maire de Felletin chargé de la vie économique et de la transition écologique, il faut remettre le rail au goût du jour et l’améliorer, car, aujourd’hui, ni le nombre de dessertes, ni les horaires, ni les prix ne sont compétitifs.

"Il faut avoir un service qui correspond un peu mieux aux usages d’aujourd’hui si on veut proposer quelque chose qui soit au moins aussi bien que la voiture, sinon on n’empruntera pas le train".

Olivier Cagnon : adjoint au maire de Felletin chargé de la vie économique et de la transition écologique

Selon ses concepteurs, cet Ecotrain affichera aussi une empreinte carbone 15 fois moins importante que la voiture grâce à des installations photovoltaïques installées dans les gares du parcours.

« Sur une voie comme celle-ci, il y aura 6 emplacements prévus pour le photovoltaïque, soit une dizaine d’hectares de panneaux photovoltaïques qui vont permettre évidemment de produire pour alimenter les trains mais tout le surplus va être revendu à la population avoisinante parce que la loi le permet aujourd’hui, on appelle ça l’autoconsommation collective, c’est possible depuis quelques années et ça s’est démocratisé ».

Philippe Bourguignon : porteur du projet Ecotrain

Le directeur de la Cité de la Tapisserie d’Aubusson voit le projet d’un bon œil, pourvu que l’on aménage une nouvelle gare en plein centre d’Aubusson, derrière l’hôtel de la Beauze.

" Ça permettrait aussi d’imaginer les développements à venir. S’il y a la possibilité d’aménager un quai, ça ne devrait pas coûter une fortune. Sur cette solution il me semble que tout le monde est d’accord aujourd’hui ".

Emmanuel Gérard : directeur de la Cité de la Tapisserie d'Aubusson

Même à priori favorable pour le directeur de l’entreprise Electrolux d’Aubusson. Car en plus, cet Ecotrain peut aussi transporter du fret.

« On est dans une démarche de relocalisation, en France et en Europe, et cette partie fret nous intéresse aussi beaucoup. On souhaite aussi réduire nos émissions de co2 et on sait que le train, en la matière, c’est beaucoup mieux que la route ».

Alexandre Lepee : directeur du site Electrolux Professionnal

Quant à Felletin, c’est aussi le pôle d’excellence des métiers du bâtiment, un des fers de lance de la région en la matière, dont les besoins en mobilité pour 500 personnes sont importants.

La rénovation des voies reste la part du projet la plus importante à financer. Mais depuis la loi orientations des mobilités, l’Etat affiche officiellement son intention d’être auprès des régions pour redynamiser les cœurs de bourgs, aux côtés des initiatives associatives, comme le tiers-lieu ouvert depuis un an dans l’ancienne gare de Felletin.

Le projet Ecotrain est ainsi lauréat, entre autres, du plan d’investissement « France 2030 ».

Made in France

C’est l’entreprise SOCOFER qui devrait être chargée de fabriquer l’Ecotrain, une PME de construction de matériel ferroviaire française crée il y a 120 ans et toujours installée dans la banlieue de Tours.

SOCOFER est partie prenante d’autres projets similaires dans d’autres régions. Le projet le plus abouti est celui qui est soutenu par la région Occitanie et qui devrait être mis en service dès 2025 entre Albi et Saint-Juery.

Entre Felletin et Guéret, aucune date n’est encore fixée pour mettre l’Ecotrain sur les rails.

Video :

durée de la vidéo : 00h02mn53s
Le projet de train électrique autonome Ecotrain prévoit de relier Felletin à Guéret en Creuse. ©Isabelle Rio, Valérie Agut

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité