Hécatombe chez les pisciculteurs

Des dizaines de poissons meurent chaque jour dans les étangs d'élevage / © Marielle Camp- France 3 Limousin
Des dizaines de poissons meurent chaque jour dans les étangs d'élevage / © Marielle Camp- France 3 Limousin

C'est une véritable crise qui touche la filière piscicole. En France, les élevages ne sont plus que 60 et ils sont impuissants face à la succession de séchereses et de canicules.

Par Noëlle Vaille

Des cadavres de poissons par dizaines. C’est le spectacle affligeant que découvre Nicolas Boissier chaque jour.
Ce pisciculteur creusois n’a jamais vu une telle mortalité en 20 ans d’installation.
Dans ses étangs de stockage, aucune espèce n’est épargnée : carnassiers, poissons blancs...
Des poissons normalement vendus aux sociétés de pêche.

Pour lutter contre les sécheresses et les canicules de ces dernières années, le pisciculteur a installé des aérateurs dans ses bassins. Mais le problème reste l’eau qui s’évapore et surtout sa température.

On a enregistré les températures sur cet étang et sur d’autres du côté de Parsac ou Chénérailles, il y a 30,4°C. C’est une température mortelle pour les poissons. Vous ne pouvez rien faire.


Le pisciculteur creusois enregistre déjà 15 000 € de perte, alors que la filière ne bénéficie d’aucune aide au titre de calamité agricole.
Si la situation perdure, il devra cesser son activité.

En France, il y a 5 ans, on comptait une centaine de domaines piscicoles. Aujourd'hui, ils ne sont plus que soixante.
 
Situation catastrophique chez un pisciculteur creusois
La sécheresse et les canicules successives touchent durement une filière dont on parle peu : la pisciculture. En Creuse, l'un de ces professionnels voit ses poissons mourir par centaines.

 

Sur le même sujet

Les + Lus