• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Artbotanic, un jardin zen au cœur de la Creuse

© Margaux Blanloeil / France 3 Limousin
© Margaux Blanloeil / France 3 Limousin

En Creuse, à Saint-Agnant-de-Versillat, se cache un jardin aux influences diverses : « Artbotanic ». Son hôte est un paysagiste hors-norme. Après avoir beaucoup voyagé, jardiné pour de riches propriétaires, il a finalement posé ses valises et créée son propre parc.
 

Par Margaux Blanloeil / SA

Fougueux et mordu de nature

On pourrait rejoindre le jardin de Lionel Ewertz rien que pour lui. C'est un paysagiste fougueux, infatigable, intarissable sur le monde qui l’entoure. Son univers, la nature. Et ce, depuis tout petit. Enfant, il habite la campagne et il passe ses soirées, ses week-ends a sillonné les bois. Adolescent, Lionel rejoint la capitale où il commence des études de paysagisme à l’école nationale de Versailles. Là, il rencontre un étudiant chinois qui deviendra son frère spirituel. Avec lui, Lionel passe des heures à apprendre ses rites et ses coutumes. Il commence les art-martiaux, la méditation et le bouddhisme. Il apprend à mieux regarder, à mieux observer, et à écouter les moindres détails de ce qui l’entoure. Cet éveil, cette nouvelle ouverture sur le monde, le botaniste va s’en servir tout au long de sa vie.
© Margaux Blanloeil / France 3 Limousin
© Margaux Blanloeil / France 3 Limousin

 

La naissance d’ « Artbotanic »

Après avoir travaillé comme paysagiste pour de riches propriétaires dans plusieurs pays du globe, Lionel Ewertz décide de poser ses valises et de se rapprocher de ses racines. Il achète un terrain et décide de créer un jardin zen.
Pour ça, il lit, étudie, observe, médite, il apprend les nombreuses règles qui régissent la conception d’un jardin japonais. Rien ne doit être laissé au hasard. Des végétaux, aux sculptures, en passant par l’emplacement du salon de thé, chaque élément à une place précise liée aux esprits et aux énergies. En plus du jardin zen, ces 3 hectares abritent un jardin à l’anglaise et un jardin médiéval est en cours de conception. Lionel aime tellement les plantes et la vie au contact de la nature qu’il a dû mal à s’arrêter. Sur son terrain, il a planté plus de 1000 arbres et arbustes, plus de 4000 vivaces et 88 rosiers.
 

Artbotanic : jardin zen, à l'anglaise et médiéval


 

Sa philosophie

Lionel Ewertz prend du temps avant de planter chacun de ses protégés. Il observe, médite, et étudie en fonction des besoins de chaque plante avant de définir son emplacement. Il fait attention à chaque détail, lumière, ombre, nature du sol, voisins… Une fois, planté, son jardin se débrouille seul. Le botaniste ne taille rien. Il surveille, parle, brosse et applique à chaque plante de l’huile pour éviter que certains insectes ne s’y frottent. Qu’elles soient rares ou familières, quelque-soit leur origine, toutes les espèces se plaisent dans le jardin de Lionel. Les parasites ne sont pas un problème. Ils ne restent jamais très longtemps. À « Artbotanic », les animaux et les végétaux vivent en harmonie.
Artbotanic, un jardin zen

 

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus