Implantation de Rioland en Creuse : le protocole est signé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Petit
Dans un atelier de fabrication Rioland
Dans un atelier de fabrication Rioland © Rioland

La société Rioland va recruter 42 salariés dans un premier temps. Dans 5 ans, ils devraient être 350 à travailler pour ce maroquinier spécialisé dans le luxe à la Souterraine.

L’histoire a commencé par un simple coup de fil à la communauté de commune du pays sostranien en juillet 2021.

Jean François Riolland était alors à la recherche d’un terrain pour créer un nouvel atelier. Le PDG de cette société de maroquinerie implantée dans l’Indre, qui compte 760 salariés et réalise 60 millions d’€, porte un important projet de croissance.

Etienne Lejeune, président de la communauté de commune, a immédiatement saisi l’opportunité : « notre territoire enchaîne les mauvaises nouvelles économiques depuis 50 ans. Capter ainsi une maroquinerie de luxe nous permettra d’avoir une image très intéressante. »  

Des locaux prêts à l’emploi

Etienne Lejeune va non seulement offrir un terrain à Rioland, mais aussi des locaux prêts à l’emploi.

En avril 2021, la société « De Fursac » a définitivement quitté la Creuse pour produire ses vêtements en Pologne. Elle n’employait plus que 13 salariés à la Souterraine. Ils étaient 360 au milieu des années 90.

3000 m² carrés de bâtiment vont être rachetés par la communauté de commune du pays sostranien, la région et l’Etat pour 4 millions d’euros.

 

Les locaux vont être rachetés à De Fursac.

Notre communauté de commune va investir 1 million d’€, ce qui représente le budget d’investissement de toute une année pour nous. Mais vu le contexte, on le fait avec beaucoup de plaisir.

Etienne Lejeune, président de la communauté de communes du pays sostranien

 

 

La région Nouvelle-Aquitaine s’est quant à elle engagée  sur 2 millions d’€. Elle va contribuer à l’achat des locaux et à la formation des salariés. Pour Alain Rousset, président de région, « Rien n’est pire qu’une entreprise colosse aux pieds d’argile ».  

Le projet

Le protocole d’accord entre Rioland, la communauté de commune, l’Etat et la région a été signé le lundi 6 décembre 2021.  

 

Rioland entend fabriquer des accessoires de mode et de la bijouterie à La Souterraine. Les locaux quasi prêts à l’emploi ont joué pour beaucoup dans la décision d’implantation en Creuse. L’autoroute A20 permettra de faire des allers et retours au siège social en seulement 1h15.

Dans un premier temps, 200 à 250 salariés seront recrutés. Dans 5 ans, ils seront entre 300 et 350. Car l’entreprise va implanter une plateforme logistique à la Souterraine.

Nous allons travailler dans des bâtiments très clairs, sereinement et dans le calme pour fabriquer de beaux produits dans une belle matière.

Isabelle Bordier, DRH du groupe Rioland

 

 Les recrutements

Les embauches vont débuter en avril 2022. 42 salariés seront recrutés dans un premier temps. Ils partiront en formation pour dix semaines.

Isabelle Bordier ne recherche pas de profils particuliers : « nos salariés doivent être investis dans leur travail. Chez nous, c’est surtout le savoir être qui est important. Et il faut aimer travailler avec ses mains ».

Pôle emploi et l’ensemble des acteurs du recrutement en Creuse seront mobilisés : « On ne peut pas dire à nos clients qu’on est dans l’incapacité de les livrer parce qu’on n’a pas trouvé la main d’œuvre ».  

Il est vrai que nous nous installons en Creuse aussi parce que nous avons asséché le bassin d’emploi de l’Indre où nous avons de plus en plus de mal à recruter.

Isabelle Bordier, DRH de Rioland

 

Rioland va recruter des salariés de tous âges : « Peut-être les enfants des dames qui ont travaillé chez De Fursac viendront chez nous ».

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.