La Souterraine veut attirer des commerces dans le centre-ville

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Milon

Depuis 2017, la municipalité de la Souterraine veut redynamiser son cœur de ville. Elle propose désormais des aides financières pour les candidats à la reprise de commerces. Quatre boutiques vont bientôt ouvrir.   

 

Après une première série de mesures, plutôt symboliques, comme par exemple la décoration des vitrines vides, la mairie de la Souterraine propose des aides financières pour les candidats à la reprise de commerces ou à l'installation.

Christophe Lelouard a franchi le pas. Il va prochainement ouvrir une boutique de vêtements pour jeunes dans un local vide depuis des années.  Le commerçant a bon espoir de bénéficier d'un petit coup de pouce de la mairie : la prise en charge de la moitié de son loyer pendant 3 ans.

Le tout nouveau dispositif d'aide à la reprise, issu du plan de redynamisation du coeur de ville lancé en 2017, attire déjà quatre porteurs de projets. Etienne Lejeune, premier adjoint, mairie de la Souterraine :

Il y a cette idée d’aider à la reprise. Pour que les gens s’installent dans le centre, il faut que ce dernier soit plus intéressant que la périphérie.


Ce qui fera certainement grincer quelques dents parmi les enseignes de la périphérie. En revanche, des commerçants du centre apprécient les mesures comme cet épicier :

C’est bien pour le centre ville. J’ai ouvert mon commerce en 2015 et j’ai fait ma clientèle.


D'ici quelques jours, une boutique de vêtement, un traiteur et deux boutiques d'artisans devraient voir le jour dans le centre ville. De quoi redonner une vie et un avenir à 4 vitrines, dans un premier temps.
 
La Souterraine veut attirer des commerces dans le centre-ville ©france 3 Limousin

« La revitalisation des villes moyennes est une urgence » indiquait le gouvernement qui a lancé fin 2017 un programme doté de 5 milliards d’euros répartis sur cinq ans. 222 villes ont été retenues en mars 2018 dans un plan « action cœur de ville » dont Limoges, Guéret, Tulle et Brive-la-Gaillarde.

Limoges vient d'être retenue avec 53 autres villes pour bénéficier dès 2019 d’un accompagnement
technique, financier et méthodologique de la part de l’État et des cofinanceurs du programme Action Coeur de Ville (Banque des Territoires, Action Logement et agence nationale de l'habitat).

La ville avait axé sa candidature sur l’ilot Élie-Berthet. L’objectif vise la définition et la mise en oeuvre d’un projet sur cet espace d’environ 1 500 m² dans l’hyper-centre. Les prochaines étapes sont le lancement en juin 2019 d’un appel à manifestation d’intérêt auprès d’équipes pluridisciplinaires (opérateurs immobiliers, investisseurs, architectes, urbanistes, paysagistes, programmistes, designers) puis, pour les groupements retenus, une phase d’élaboration et de remise des offres s’achevant en juin 2020 et enfin, la mise en oeuvre par l’opérateur retenu du programme proposé.


 
Managers de centre-ville pour redynamiser
Limoges, Guéret ou Bellac ont désigné des « managers de centre ville » pour aider à revitaliser les cœurs de commune. A Bellac (4000 habitants) Olivier Berniolles est en poste depuis l’été 2017 : « j’accompagne les porteurs de projets, j’aide au montage de dossiers et je fais le lien avec la communauté de communes qui est en charge du développement économique ». L’objectif de la commune est d’attirer quelques commerces supplémentaires dans le centre mais aussi d’autres activités comme une maison de santé, un tiers-lieu numérique, de façon à animer davantage le centre. « C’est ce qui redynamisera le centre » poursuit le manager. Depuis 2017, six commerces ont ouvert à Bellac mais trois ont déjà fermé (un bar, un magasin de hi-fi et un vendeur de cigarettes électroniques). Quatre ouvertures sont en cours d’ici cet été.  

A Guéret,
la municipalité veut rendre de nouveau piétonne la grand-rue qui a perdu de nombreux commerces. Des bornes seront installées pour limiter l'accès aux voitures. La signalétique va être améliorée. Là aussi, la ville (en partenariat avec l'agglomération) entend dynamiser le centre-ville avec en parallèle la réhabilitation de l'habitat HLM et d'immeubles privés (rénovation de façades). Autre projet d'importante : l'aménagement de la grande place Bonnyaud. Des places de parking seront supprimées (au profit de nouveaux équipements qui restent à définir) et déplacées sur un parking de substitution. Guéret bénéficie aussi de programmes de la politique de la ville.