Visite de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des armées en Creuse

La ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants est en Creuse. Elle va notamment passer par le camp de La Courtine pour parler, ce qui n'est pas banal, d'écologie.

Revue de troupes pour la ministre Geneviève Darrieussecq au camp de la Courtine en Creuse
Revue de troupes pour la ministre Geneviève Darrieussecq au camp de la Courtine en Creuse © Louis Claveau - France Télévisions

Ce n'est pas focément un thème sur lequel elle était attendue, mais la ministre est donc venue en Creuse au camp militaire de la Courtine ce 25 février pour parler d'écologie. Le camp a signé en 2020 une convention de gestion opérationnelle de 230 hectares remarquables avec le Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-
Aquitaine, pour assurer la protection de la faune et la flore et la restauration des
milieux humides.

"C'est pour moi l'occasion de faire un point sur la protection de l'envrionnement que nous mettons en oeuvre sur tous les camps des armées et particulièrement ici à la Courtine. Il nous importe de protéger la nature dans ces grands espaces magnifiques que représentent ces camps. Ce sont de très très vastes espaces qui ne subissent aucun apport de pesticides ni d'intrans et pour lesquels il faut respecter les cycles naturels et les partenariats que nous passons avec le conservatoire des espaces naturel, l'office national des forêts et les intercommunalités ici nous permettent d'être efficaces dans cette gestion. Ce n'est pas incompatible d'avoir une activité militaire opérationnelle d'entrainement et d'avoir une protection de l'environnement." Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des armées. 

Un effort salué par Sophie Catoir chargée de mission au conservatoire des espaces naturels. "Le camp malgré toutes ses pollutions sonores présente en effet l'avantage d'être une zone où l'entrainement des soldats et la seule activité humaine, ce qui conserve un caractère sauvage et laisse un peu de latitude à la nature dans ces vastes étendues". 

Après cette visite au camp, la ministre devait rencontrer les élus de Creuse pour parler de la fresque historique de Bridiers puis cloturer sa venue par la visite de l'entreprise Codechamps, PME de Champagnat devenue leader européen des capteurs optiques. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité écologie environnement