Athlétisme. Le Bressuirais Hugo Hay atteint les minima pour les mondiaux et les J.O : "Je reviens de loin cette année"

Après plusieurs mois loin des pistes, l'athlète bressuirais Hugo Hay a atteint les minima olympiques grâce à un chrono temps de 13"02''62 sur 5 000 m. Cela pourrait le qualifier pour les mondiaux de Budapest en août prochain et les Jeux Olympiques de 2024, à Paris.

Après 10 mois d'absence pour covid long et une chute en finale des Championnats d'Europe sur 5 000 mètres, c'est une triple satisfaction pour l'athlète Hugo Hay. Samedi 15 juillet, le Bressuirais a réalisé les minima olympiques, ce qui pourrait le qualifier pour les Mondiaux de Budapest qui auront lieu du 19 au ainsi que pour les Jeux Olympiques 2024 à Paris.

"Ça arrive qu'une fois dans une carrière"

Sur la piste du meeting international d'athlétisme d’Heusden-Zolder, en Belgique, Hugo Hay a terminé quatrième, derrière le Kenyan Kemboi, l’Irlandais Fay et l’Américain McGorthy, avec un temps de 13"02''62. Un temps qui lui a permis de décrocher son ticket pour les Mondiaux et les Jeux Olympiques. Par la même occasion, le coureur a aussi pulvérisé son précédent record en 5 000 m qui était de 13'10''95.

"C'est vraiment top quand ça tourne bien ! Ça fait plaisir, car je reviens de loin cette année. J'ai eu beaucoup de galères", raconte-t-il. Il ajoute : "Ce genre de choses, ça arrive qu'une fois dans une carrière". Mais il l'admet : "On était assez sûrs que je valais moins de 13'10 si les jambes et conditions étaient réunies, même s'il y a toujours du doute sur une rentrée."

Enfin, le jeune homme de 26 ans est devenu le 3ème meilleur performeur français de l'histoire. "C'est fou parce que je n'ai pas couru du 1er novembre 2022 au 1er mars 2023. J'ai réellement repris l'entraînement en avril dernier", souligne Hugo Hay.

À peine remis de son record et des émotions d'hier, l'athlète repartait courir, ce dimanche 16 juillet.