Deux-Sèvres. La reconstruction du château médiéval de Glénay a commencé

Publié le
Écrit par E. Gérard avec A. Darrigrand

À Glénay (Deux-Sèvres), les propriétaires du château ont entamé des travaux exceptionnels pour rénover et sauver la bâtisse du 15e siècle, classée monument historique.

Imaginez un peu le chantier : soulever trois gigantesques poutres de huit mètres de long à l'aide d'une grue, faire entrer ces monstres de près de deux tonnes par les airs dans l'enceinte d'un château médiéval et les ajuster au centimètre près. Ce sont des travaux d'exception qui ont débuté au château de Glénay, petite bourgade de quelque 600 habitants situés entre Thouars et Parthenay (Deux-Sèvres).

"Ca y est, le château commence enfin à être reconstruit" se réjouit Philippe Durand, "après neuf ans d'efforts, de nettoyage et d'études, c'est formidable". Propriétaire du château avec son frère Michel, il mesure le chemin parcouru depuis ce jour de 2012 où ils sont tombés sous le charme du domaine, alors recouvert de végétation. 

Cette première tranche de travaux vise à poser les poutres pour le plancher du premier étage, puis viendra la pose de la charpente et de la toiture, aujourd'hui inexistante. "Les ardoises seront fixées au clou" annonce fièrement Philippe Durand. Cette technique très ancienne est imposée aux monuments historiques comme le château de Glénay.

"Ce qui tient debout, on le garde"

Les deux frères se sont donnés pour ligne de conduite de conserver le charme et la majesté des lieux, autrefois propriété de la famille Richelieu. "Tout ce qui est de 1450 et qui tient debout, on le garde." Les ruines imposantes en granit sont remarquablement bien conservées bien que le château ait été dépecé au fil du temps. 

Pour financer ce chantier estimé à 1,4 million d'euros, Philippe et Michel Durand ont reçu l'aide de l'État qui a débloqué une enveloppe de 880.000 €. Le reste de la somme est financée sur leurs fonds propres. À terme, ils comptent faire du château de Glénay un espace culturel pour y accueillir des expositions d'art contemporain ou des concerts. 

D'ici là, le public sera invité à découvrir le site. Ce sera à l'occasion des Journées du Patrimoine le 19 septembre. Les artisans locaux spécialisés dans l'utilisation des techniques traditionnelles qui travaillent sur le chantier seront présents pour démontrer leur savoir-faire. Ouverture du domaine à partir de 10h.