La découverte des restes du corps de Jean-Pierre Bertrand crée un choc familial

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Dussol

Retrouvé dans sa voiture coulée dans la Sèvre, Jean-Pierre Bertrand avait totalement disparu depuis 1985. En retrouvant ses ossements 28 ans plus tard, les gendarmes hésitent entre deux hypothèses : accident ou suicide.

C'était la stupéfaction chez les trois enfants de Jean-Pierre Bertrand lorsqu'ils ont appris, hier, par un un coup de téléphone, que les ossements retrouvés dans la R5 récupérée dans la Sèvre niortaise -du côté de Coulon- étaient sans aucun doute ceux de leur père
Dans le véhicule, les gendarmes ont en effet retrouvé une mallette qui contenait une carte bancaire et des papiers d'identité au nom de leur père. Il faudra encore attendre l'analyse ADN des ossements et la comparaison avec des membres de la famille pour avoir la certitude complète de l'identité du cadavre retrouvé.

Prévenu, son frère François, agriculteur et habitant au Vanneau-Irleau (79) s'est confié à nos confrères de La Nouvelle République.
"Un jour, se souvient-il, Jean-Pierre n'est pas rentré chez chez lui et personne ne savait où il pouvait être. Il n'était pas suicidaire et nous pensions qu'il avait peut-être décidé de refaire sa vie."
Et il confie à Aurélien Douillard, de La Nouvelle République : :" On avait bien un petit espoir de le revoir mais là il sera plus facile de faire notre deuil."
Récemment, sa famille avait fait paraître un avis de recherche sur Internet en y joignant la photo suivante 

Cet avis demandait des nouvelles de Jean-Pierre Bertrand en précisant que sa famille souhaitait le retrouver pour réaliser un partage de patrimoine.
Reportage dans le 19/20 de France3 Poitou-Charentes réalisé par Elodie Gérard et Stéphane Bourin.
La découverte des restes du corps de Jean-Pierre Bertrand crée un choc familial