Le beurre d'Echiré (79) sur la table de l'Elysée

© Maxppp
© Maxppp

Le beurre n'est pas l'apanage des Normands. A Echiré, dans les Deux-Sèvres, une coopérative fabrique à la main et dans des barattes en bois un beurre de luxe qui se vend 15 dollars au Japon. Son goût a séduit jusqu'aux cuisiniers de François Hollande.

Par BD (avec AFP)

La fabrique est restée sur la place de l'Église, avec sa vieille cheminée de briques très révolution industrielle. La laiterie existe en effet depuis 1894. 120 ans plus tard, la coopérative laitière de la Sèvre a su garder son âme avec son produit phare : le beurre d'Echiré, un des rares à détenir une Appellation d'origine contrôlée (AOP) comme celui d'Isigny.

Le lait est garanti sans OGM -comprenez que les vaches n'ont pas été nourries au soja OGM importé- et il est collecté chez 72 éleveurs de proximité. La crème est séparée du lait et arrive par tuyaux dans une cuve verticale où elle mature pendant 18 heures avec des ferments lactiques, distillant une odeur enfantine de lait vanillé.

La crème épaissie est ensuite disposée dans deux barattes en bois de 900 kilos. Battue à 24 tours par minute, on obtient de la chantilly, puis de petits grains de beurre. Le rythme ralentit ensuite, 12 tours/minute, pour malaxer et obtenir une masse de beurre lisse et homogène. Une fois malaxé, le beurre est mis sur un chariot, découpé à la main et envoyé dans la machine à tablettes. En fin de chaîne, un ouvrier vérifie les plis et les aligne dans des boîtes.

Ce beurre s'invitera ensuite sur les plus grandes tables du monde. "Il est à l'Élysée nous a dit Ségolène" (Royal, ancienne présidente de la région Poitou-Charentes), affirme le président de la coopérative, Patrick Roulleau. L'Assemblée nationale ou la Reine d'Angleterre en seraient aussi friands. Et il est vendu jusqu'au Japon où l'entreprise dispose de deux boutiques, une à Tokyo, l'autre à Osaka. La poignée de madeleines au beurre se monnaye 15 dollars, comme une simple plaquette.

D'ailleurs, il n'est pas rare que des cars japonais s'arrêtent même sur la place de l'Église à Echiré pour immortaliser la célèbre petite fabrique française.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus