Après la Coupe de France, le Stade Niortais Athlétisme inquiet pour l'avenir

Reportage de Clément Massé, Valentin Cruard, Maud Coudrin

La Coupe de France d'athlétisme s'est tenu ce week-end à Niort. Une belle reconnaissance nationale mais peut-être la dernière pour le Stade Niortais, inquiet face au projet de construction du futur stade de football qui priverait les athlètes d'une piste d'entraînement.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
Avec près de 600 licenciés , le Stade Niortais Athlétisme se porte bien mais l'avenir de l'athlétisme dans la ville et le département pourrait s'assombrir. Tout d'abord, le conseil général des Deux-Sèvres a réduit de 40% sa subvention à la fédération d'athlétisme, ensuite le projet de construction d'un nouveau terrain de football, nécessaire aux Chamois Niortais pour leur maintien en ligue professionnelle, pourrait conduire à la suppression de l'actuelle piste d'entraînement sur le stade annexe de René Gaillard. Or cette seconde piste est obligatoire pour l'échauffement aux côtés de la piste principale pour les grande compétitions. Dans ce cas de figure, le club niortais ne serait plus habilité pour organiser des compétitions comme la Coupe de France.