• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Assises de Niort : un père de famille est jugé à partir de ce lundi pour avoir tenté d'assassiner sa fille de 5 ans

Les pièces à conviction dans la cour d'assises de Niort / © Alain Darrigrand, ftv
Les pièces à conviction dans la cour d'assises de Niort / © Alain Darrigrand, ftv

Un père de famille de 37 ans comparaît à partir de ce lundi devant la cour d'assises de Niort pour tentative d'assassinat. Il est accusé d'avoir volontairement mis le feu au véhicule dans lequel il se trouvait avec sa fillette de 5 ans. Le procès va durer trois jour.

Par Valérie Prétot

Un père de famille comparaît devant la Cour d'assises de Niort à partir de ce lundi pour avoir tenté d'assassiner sa fille. Le 9 janvier 2017, ce Parthenaisien âgé de 37 ans, stationne sa voiture sur un petit chemin de Sainte-Eanne dans les Deux-Sèvres, une bouteille de gaz est installée à l'arrière de la voiture. Vers 16 heures, les secours sont appelés pour un feu de véhicule à la sortie du petit village de Salles. À l'intérieur, ils découvrent un homme et sa fille grièvement brûlés.
C'est sur ce chemin situé en bord de champ entre les communes de Saint-Eanne et de Salles que le véhicule a pris feu le 9 janvier 2017. / © France3 Poitou-Charentes
C'est sur ce chemin situé en bord de champ entre les communes de Saint-Eanne et de Salles que le véhicule a pris feu le 9 janvier 2017. / © France3 Poitou-Charentes
A l'époque, le père de famille se défend d'avoir volontairement mis le feu au véhicule. Tous deux avaient survécu mais l'enfant de cinq ans, avait été brûlée au deuxième degré sur les mains, les bras et le visage.
Le véhicule avait pris feu alors qu'il était garé sur un chemin de campagne. / © France 3 Poitou-Charentes
Le véhicule avait pris feu alors qu'il était garé sur un chemin de campagne. / © France 3 Poitou-Charentes
L'enquête révèlera que le père de famille entretenait des relations "très conflictuelles" avec son ex-compagne. La mère avait d'ailleurs appelé les gendarmes pour les alerter sur le fait que le père ne lui avait pas rendu leur fille après son temps de garde du week-end.
Alors que la cour d'Assises s'apprête a examiner ce drame familial, l'avocate des parties civiles estime que

La petite fille qui a des traces de brûlures terriblement présentes sur l'ensemble de ses membres et de son visage, aimerait connaître la vérité car la version de son père est complétement ubuesque, 
-Me Isabelle Audureau-Rousselot, Avocate de la partie civile.

Dominique Laveau et Alain Darrigrand et Patrick Mauduit suivent le procès.
Compte rendu d'audience de ce lundi 20 mai.
Assises de Niort
Le procès va durer trois jours, le verdict est attendu mercredi.
Vous pouvez voir ou revoir le reportage réalisé par François Gibert, Thomas Chapuzot et Josiane Etienne en janvier 2017.
Drame familial
Reportage complet dans nos JT à midi et 19 heures.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'arrêté anti-mendicité de Périgueux

Les + Lus