Football. Feu vert pour les Chamois Niortais, validés par le gendarme financier

Ce mercredi 1er juillet, les Chamois Niortais ont présenté leur budget à la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion), instance chargée de contrôler les finances des clubs. Le club peut ainsi entamer sereinement sa neuvième saison en Ligue 2 malgré la crise du coronavirus.
 

Retour à l'entraînement pour les Chamois Niortais.
Retour à l'entraînement pour les Chamois Niortais. © Stéphane Bourin - France Télévisions
"On ne fait pas huit années en Ligue 2 sans être un club stable". Karim Fradin est un président satisfait. Pour la neuvième saison d’affilée, son club des Chamois Niortais évoluera en Ligue 2.
Ce mercredi 1er juillet, Karim Fradin a été auditionné par la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion) sur les finances du club, passage obligé avant une nouvelle saison. Comme à leur habitude, les Chamois ont obtenu le feu vert de la commission de contrôle des clubs professionnels. 

On est contents d’avoir passé cette étape. On a toujours tenu nos engagements depuis 8 ans. Nous avons une régularité sans faille.

Karim Fradin, président des Chamois Niortais

 

Pourtant, les Niortais ne sont pas passés loin de la descente la saison dernière. Le classement a été figé à la 28e journée à cause de la crise sanitaire. Les Deux-Sévriens, 18e ex-aequo avec Le Mans ne doivent leur salut qu’à la différence de but.

Un nouveau départ ?

Cette saison 2020-2021 apparaît alors comme un nouveau départ. Beaucoup de changement dans l’effectif est à prévoir ainsi qu’un changement d’entraîneur. Pour son nouveau technicien, Karim Fradin tente un pari qui se nomme Sébastien Desabre. Inconnu en France, l’entraîneur a gagné nombre de titres en Afrique. Il a été champion du Maroc, de la Tunisie, d’Angola et du Cameroun. Il a également mené l’Ouganda en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique.
"Notre projet ne change pas", balaie le président deux-sévrien, malgré l’impact du Covid-19. "On a un projet structurel avec le nouveau stade qui doit être livré en 2022-2023 qui va être indispensable à notre régularité. Et pérenniser notre stabilité sportive en tirant les enseignements de la dernière saison qui n’a pas été à la hauteur de nos attentes", ajoute-t-il.

Du côté des supporters, une saison plus calme ne serait pas de trop : "On s’attend à passer au moins une saison tranquille, loin de la zone de relégation. On a également envie d’avoir une stabilité au niveau de l’entraîneur. Avant la réussite, il y a la stabilité", affirme Baptiste Charden, fondateur du site Le petit chamois.

Le nouveau stade, point d'orgue du projet

Karim Fradin aimerait aussi voir le nom de son club s'inscrire plus haut dans le classement :"J’attends vraiment la livraison du stade avec impatience. La régularité sportive, elle est là. Avec notre propre outil, nous pourrons avoir des ambitions nourries par des infrastructures de haut-niveau, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui".

Benoît, lui, sait qu’il est trop tôt pour pronostiquer une montée dès cette saison. Mais il veut faire confiance aux statistiques : "Bien souvent en Ligue 2, une équipe qui était en difficulté une saison, joue plutôt le haut de tableau l’année suivante" ajoute-t-il malicieusement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport les chamois niortais
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter