Football : Philippe Hinsberger de retour à Niort comme entraîneur des Chamois Niortais

Philippe Hinsberger retrouve les Chamois Niortais, 16 ans après avoir été limogé par les dirigeants de l'époque. L'entraîneur connaît bien le club et va tenter de faire oublier la très mauvaise saison que les Chamois, relégués en National, viennent de vivre.

L'heure de la retraite n'a pas sonné pour Philippe Hinsberger, 63 ans. L'entraîneur retrouve le banc des Chamois Niortais pour une saison et une supplémentaire en option. Un retour pour le Lorrain qui avait été limogé de ce même club, en 2007, pour cause de mauvais résultats.

Des mauvais résultats, le club en a connu pas mal la saison passée avec une relégation en Nationale, des relations de plus en plus difficiles entre les dirigeants, les frères Hanouna et les clubs de supporteurs. Le club repart avec un budget en très nette baisse, 3,3 millions d'euros qui a été validé par la DNCG, la Direction Nationale de Contrôle de Gestion. La direction affirmait ce mercredi lors de la présentation du nouvel entraîneur avoir travaillé dur pour éviter de diminuer trop drastiquement la masse salariale et réaliser des économies. Les recrutements vont aussi pâtir de cette baisse de budget et ne permettront pas de grosses dépenses.

Pour tenter de redonner une dynamique positive au club, Philippe Hinsberger sera épaulé par Franck Azzopardi qui sera son adjoint. Avec la reprise de l'entraînement, le club a aussi communiqué son programme de matches amicaux pour peaufiner la préparation. Il y en aura cinq d'ici au 11 août, date de la reprise du championnat.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité