Pourquoi autant de jeunes s'engagent au sein de l'École Nationale des Sous-Officiers d'Active de Saint-Maixent ?

Notre rédaction vous propose une plongée au sein de l'École Nationale des Sous-Officiers d'Active de Saint-Maixent (79). Alors que l'armée de terre n'a jamais autant recruté, nous vous proposons d'essayer de comprendre pourquoi ces jeunes ont décidé de servir sous les drapeaux.
© France Télévisions
L'école militaire de Saint-Maixent n'a jamais formé autant de sous-officiers pour l'armée de terre. Cette augmentation d'activité est en constante augmentation depuis les attentats de 2015. Les stands de tir de l'école militaire tournent à plein régime. L'objectif est de neutraliser l'ennemi. Depuis les attentats de 2015, l'armée de terre n'a jamais autant recruté, et les volontaires sont très nombreux.

A Saint-Maixent, ils sont par exemple formés aux dangers liés au terrorisme, comme par exemple à celui d'une attaque chimique. Si bien même  que pour faire face à ce contexte international et aux besoins de l'armée de terre, l'école de Saint-Maixent a créé un 5ème bataillon en 2017.

Aujourd'hui, la force opérationnelle de l'armée de terre compte 77.000 militaires. Une montée en puissance depuis les attentats de 2015. Depuis 2015, l'ENOSA a doublé ses effectifs. Elle forme chaque année 5.000 sous-officiers.

Voir notre reportage


CARTE - Saint-Maixent-l'Ecole

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité défense