Entraînement intensif à l'école des sous-officiers de Saint-Maixent

© Dominique Laveau Francetv
© Dominique Laveau Francetv

L'armée recrute, et même de plus en plus dans le contexte de menaces terroristes. En 2017, l'école des sous-officiers de Saint-Maixent dans les Deux-Sèvres a formé près de 3 000 élèves. Des formations très intensives.

Par Sophie Goux

Les élèves sous-officiers ont le visage marqué, les traits tirés. Depuis 48 heures, ils suivent une formation intensive et le manque de sommeil commence à se faire sentir. Une attaque chimique en milieu fermé comme le métro ou la sécurisation d'un village occupé par une bande de terroristes, les exercices sont le reflet des menaces qui pèsent sur de nombreux pays. Le déploiement de la force Sentinelle en France demande elle aussi de nombreux cadres bien formés.

Des  raids de formation, il y en a tout au long de l'année à Saint-Maixent. Ils permettent de juger les capacités des élèves à devenir chefs. Ils doivent réagir vite avec les bons gestes et dans un esprit de groupe malgré le danger.

Dans un mois, les 167 élèves du 5ème bataillon de l'ENSOA termineront leur formation et rejoindront leurs régiments respectifs. Beaucoup d'entre eux auront pris un galon et seront à même de diriger un groupe de 10 soldats du rang.

Reportage de Dominique Laveau, Alain Darrigrand et Philippe Ritaine.
Intervenants : Amanda, militaire du rang - Ajudant Cédric, instructeur à l'ENSOA - Adjudant Jérôme, formateur à l'ENSOA - Capitaine Mériadek, commandant de compagnie à l'ENSOA.
Entraînement intensif à l'école des sous-officiers de Saint-Maixent (79)
Dominique Laveau, Alain Darrigrand et Philippe Ritaine. Intervenants : -Amanda Militaire du rang -Ajudant Cédric Instructeur à l'Ensoa -Adjudant Jérôme Formateur à l'Ensoa -Capitaine Mériadek Commandant de compagnie à l'Ensoa

 

Sur le même sujet

Violette Dorange

Les + Lus