Pourquoi y a-t-il autant d'avions de l'armée néerlandaise dans le ciel des Deux-Sèvres ?

durée de la vidéo : 00h02mn22s
L'armée de l'air néerlandaise s'entraîne en ce moment à Pierrefitte dans les Deux-Sèvres. L'exercice a eu lieu sur le domaine du château de Bournizeaux. Reportage Lucile Marcon et Stéphanie Schories. ©France télévisions

Un ballet aérien inhabituel se déroule en cette dernière semaine d'août dans le ciel des Deux-Sèvres : ce sont les avions de l'armée de l'air néerlandaise qui s'entraînent à Pierrefitte, sur le domaine du château de Bournizeaux.

Non, il ne s'agit pas d'une tentative d'annexion des Deux-Sèvres par les Pays-Bas, ni d'un largage de substances issues des coffee-shops d'Amsterdam... Si ce lundi 28 août, du matériel et des soldats néerlandais ont été parachutés sur le domaine du château de Bournizeaux, c'est pour y réaliser une semaine d'entraînement, et profiter de la piste d'atterrissage en herbe exceptionnelle du site. "C'est vraiment rare de trouver une telle piste d'une telle qualité en Europe" souligne Robin de Rooij, commandant dans les forces aériennes néerlandaises.

Fruit d'une collaboration entre les armées française et néerlandaise, l'accueil à Pierrefitte de cet avion-cargo et d'une quarantaine de militaires est surtout le fait du propriétaire, depuis 20 ans du château de Bournizeaux. Néerlandais, Edwin Boshoff est un ancien pilote de chasse, il a gardé des contacts étroits avec les forces aériennes néerlandaises.