Les premiers pylônes 4G multi-opérateurs installés dans les Deux-Sèvres

© France 3 Poitou-Charentes
© France 3 Poitou-Charentes

C'est une première en France. A Béceleuf dans les Deux-Sèvres, les deux premiers sites 4G multi-opérateurs viennent d'être inaugurés par la Fédération Française des Télécoms. Le secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires Julien de Normandie a fait le déplacement 

Par Christina Chiron

Désormais, ça capte bien mieux à Béceleuf, Fenioux et Pamplie ! Ces communes ont aujourd'hui la 4G, grâce à deux pylônes multi-opérateurs.

Michel Combot, directeur général de Fédération Française des Télécoms explique : "Il s'agit d'apporter une antenne commune aux opérateurs qui vont partager leurs fréquences et donc permettre aux communes d'accéder à la 4G mutualisée".

Orange, Free, Bouygues et SFR ont signé un accord en janvier dernier et ont accepté d'investir 3 milliards d'euros afin d'assurer une meilleure couverture du réseau téléphonique en France. 

Cet accord devrait permettre à 10 000 communes de passer de la 3G à la 4G avec l'aide de l'Etat mais "en contrepartie, il faut investir massivement dans les territoires les plus ruraux", précise Julien de Normandie, le secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

541 communes toujours en zone blanche
                
En Nouvelle-Aquitaine, deux communes dans les Deux-Sèvres (Lorigné et Melleran) et deux autres en Charente (Verdille et Yviers) attendent la 4G. Même si à Verdille, un pylône multi-opérateur pour l'internet mobile a été inauguré, permettant à la commune de sortir de la zone blanche (zone sans aucun opérateur téléphonique). 

La Fédération Française des Télécoms s'est engagée à ce que d'ici 2022, toutes les communes françaises bénéficient de ce programme de couverture. En France, 541 communes sont considérées en zone blanche.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus