À la recherche d'un médecin salarié pour la commune de Vouillé (Deux-Sèvres)

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yleanna Robert .

À Vouillé (79), la municipalité tente d'anticiper le départ des trois médecins de la commune. Ils doivent partir à la retraite d'ici sept ans et si aucun remplaçant n'est trouvé, les 3400 habitants devront faire plusieurs kilomètres pour trouver un généraliste.

La commune de Vouillé, dans les Deux-Sèvres, souhaite embaucher un médecin qui serait salarié de la commune. Car jusqu'à maintenant, les recherches n'ont pas abouties pour trouver un généraliste libéral. 
 

On a cherché les différentes pistes possibles et on s'est rendu compte qu'il y avait un changement dans l'exercice de la médecine. Le médecin familial tel qu'on l'a connu il y a quelques années n'existe plus. Les jeunes médecins veulent favoriser la vie de famille, la profession se féminise donc on a pensé que le fait d'être salarié pour un médecin lui permettait de se concentrer sur son cœur de métier. En le salariant, on le dégage de toute la partie administrative, la mairie est fournisseuse de moyens pour le médecin salarié, explique Patricia Guerin, adjointe au maire de Vouillé.

Les patients paieront leur consultation à l'ordre du Trésor public. Le salaire proposé, lui, oscille entre 4000 et 5500€ en fonction de l'expérience du candidat.
 
À la recherche d'un médecin salarié pour la commune de Vouillé (Deux-Sèvres)

Jean Onnée, l'un des médecins de la commune, pratique ici depuis 39 ans. Pour lui, l'idée est intéressante, d'autant plus qu'il ne partira à la retraite que lorsqu'il aura trouvé un  remplaçant. Mais il reste toutefois prudent car il faut aussi s'interroger sur les rôles de chacun, entre la médecine libérale et un praticien salarié.
 

Est-ce-que le médecin salarié participe aux gardes, en sachant que les gardes sont prises en charge par la médecine libérale ? Nous on a un cahier des charges qui nous demande d'être disponibles sur le terrain de 8h à 20h. S'il y a un médecin salarié qui commence à 9h et finit à 17h, qui fait le complément ?

Pour un autre médecin de Vouillé, ce n'est pas un mais deux médecins qu'il faudrait recruter pour compenser les départs à la retraite. Pour l'heure, la commune recrute une personne. Elle a déjà reçu quelques CV et est entrée en contact avec l'école de médecine de Poitiers pour inciter des futurs praticiens à postuler.
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité