Sécheresse : après les orages, les restrictions d'eau évoluent dans les Deux-Sèvres

À partir de lundi 26 juin, la réglementation pour l'usage de l'eau évolue dans les Deux-Sèvres. Cela concerne aussi bien l'agriculture que les activités publiques et privées, principalement au nord du département.

"Les pluies significatives de ces derniers jours ont fait réagir les débits des cours d'eau et les niveaux des nappes sur plusieurs bassins du département." Dans un nouvel arrêté, la préfecture des Deux-Sèvres détaille les nouvelles restrictions de prélèvements d'eau sur son territoire, et en allège certaines, notamment sur les bassins versants du Clain et de la Dive du Nord, à compter du lundi 26 juin. 

Ces nouvelles consignes concernent à la fois l'irrigation agricole et les activités publiques ou privées, en dehors des prélèvements réalisés à partir du réseau d'adduction en eau potable.

Irrigation agricole

  • Dans le sous-bassin de la Dive du Sud, les restrictions des prélèvements en rivières et nappes libres sont levées.
  • Le sous-bassin de la Boivre passe en niveau d'alerte, le volume hebdomadaire autorisé est réduit de 30% pour les prélèvements agricoles en rivière.
  • Le bassin de la Dive du Nord passe en niveau d'alerte renforcée, le volume hebdomadaire autorisé est réduit de 50% pour les prélèvements en rivière. 

Autres usages publics et privés

De nouvelles restrictions concernent les activités des professionnels, des particuliers et des collectivités qui prélèvent de l'eau directement dans le milieu naturel, en fonction du niveau d'alerte de leur territoire. 

  • Le sous-bassin de la Dive du Nord passe en alerte renforcée.
  • Le sous-bassin de la Boivre passe en alerte.
  • Le sous-bassin de la Dive de Couhé passe en vigilance.

Un arrêté préfectoral, disponible sur le site de la préfecture, détaille les différentes activités réglementées pour chaque bassin. Cela concerne notamment l'arrosage des espaces verts publics ou privés, des pelouses et des potagers, l'alimentation des fontaines et le remplissage des piscines, des plans d'eau, le lavage des véhicules, ou le nettoyage de bâtiments, la navigation fluviale, les travaux en cours d'eau, l'exploitation de sites industriels ou les manœuvre de vannes.

Vingt-et-une communes concernées

Dans les Deux-Sèvres, vingt-et-une communes sont concernées par l'évolution des restrictions. 

  • Sous-bassin de la Boivre : Les Forges et Vasles
  • Sous-bassin de la Dive du Sud : Caunay, Clussais-La-Pommeraie, Gournay-Loizé, La Chapelle-Pouilloux, Les Alleuds, Mairé-Levescaut, Melleran, Messé, Pliboux, Rom, Saint-Vincent-La-Châtre, Sauzé-Vaussais et Vanzay.
  • Sous-bassin de la Dive du Nord : Assais-les-Jumeaux, Bilazais, Borcq-sur-Airvault, Marnes, Thénezay et Tourtenay.

La préfecture des Deux-Sèvres rappelle que dans le contexte général de l'état des nappes phréatiques, "chacun est invité à adopter des comportements économes en eau pour tous les usages de l'eau."