Zones défavorisées : les agriculteurs déversent du lisier sur les grilles de la préfecture de Niort

Les agriculteurs des Deux-Sèvres ont déversé du lisier et des déchets agricoles sur les grilles de la préfecture des Deux-Sèvres à Niort. / © Anne-Marie Baillargé
Les agriculteurs des Deux-Sèvres ont déversé du lisier et des déchets agricoles sur les grilles de la préfecture des Deux-Sèvres à Niort. / © Anne-Marie Baillargé

Dans le conflit sur la nouvelle carte des zones défavorisées, les agriculteurs des Deux-Sèvres se disent très déçus après la réunion au ministère de l'Agriculture. Pour signifier leur mécontentement, ils ont déversé la nuit dernière du lisier et des ordures sur les grilles de la préfecture à Niort.

Par Christine Hinckel

Les agriculteurs des Deux-Sèvres espéraient qu'une plus grande partie du département serait maintenue au sein du dispositif des zones défavorisées permettant de toucher des aides européennes. Ce ne sera pas le cas, seules 20 communes du Marais Poitevin et peut-être une partie de l'Argentonnais et autour d'Airvault pourraient continuer à en bénéficier.


9 millions d'aides en moins

Avec le nouveau redécoupage, les syndicats agricoles estiment que le département va perdre autour de 9 millions d'aides à l'agriculture. Pour la FNSEA, le projet de réforme enlèverait cette aide pouvant représenter jusqu'à la moitié de leurs revenus à un millier d'éleveurs, répartis dans 200 communes. Les syndicats soulignent également le flou des mesures d'accompagnement accordées aux agriculteurs sortant du dispositif.
Les agriculteurs deux-sèvriens avaient bloqué pendant deux jours les autoroutes A10 et A83 ainsi que des routes secondaires et avaient levé leurs barrages hier en fin de journée avant la réunion au ministère. 
La cour de la préfecture des Deux-Sèvres après l'opération des agriculteurs contre la nouvelle carte des zones défavorisées. / © Anne-Marie Baillargé
La cour de la préfecture des Deux-Sèvres après l'opération des agriculteurs contre la nouvelle carte des zones défavorisées. / © Anne-Marie Baillargé
Déçus par les propositions du gouvernement, ils ont réagi en changeant de modes d'action et en déversant du lisier et des bâches souillées sur les grilles et dans la cour de la préfecture des Deux-Sèvres entre 22h et minuit au cours de la nuit dernière. 
Réunis cet après-midi à la chambre d'agriculture, les syndicats agricoles ont réfléchi à la suite à donner à leurs revendications et notamment aux mesures à proposer au gouvernement.
Le reportage d'Anne-Marie Baillargé, Francis Tabuteau, Laurent Gautier  et Thierry Cormerais :
Manif agriculteurs



A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus