Niort : les agriculteurs bloquent toujours les accès à l'autoroute A 10

Un blocage, mercredi, au rond point de La Crèche (79), non loin d'une entrée vers les autoroutes A10 et A83. / © Clément Massé, France 3 Poitou-Charentes
Un blocage, mercredi, au rond point de La Crèche (79), non loin d'une entrée vers les autoroutes A10 et A83. / © Clément Massé, France 3 Poitou-Charentes

Les manifestations d'agriculteurs ont repris ce matin, dès 6h30, dans le secteur de Niort (79). Ils manifestent depuis mardi contre le déclassement des zones défavorisées du département.

Par Clément Massé avec AFP

Une nouvelle journée difficile en perspective sur les routes des Deux-Sèvres! Les agriculteurs ont repris leurs manifestations ce jeudi, dès 6h30 et continuent de bloquer les accès aux autoroutes A10 et A83.

Dans un communiqué, Vinci Autoroutes indique que les "manifestants sont restés toute la nuit sur place".

La société d'autoroute précise que ces "rassemblements entraînent une coupure de l’A10 entre Poitiers Sud (n°30) et Saint-Jean-d’Angely (n°34), et de l’A83 à hauteur de la jonction entre l’A10 et l’A83" et recommande fortement "d’éviter ces secteurs et de bien s’informer avant tout déplacement".

Les autoroutes A10 et A83 restaient coupées depuis mardi. Mercredi soir, le mouvement s'était propagé dans d'autres points du département, comme Bressuire ou Saint-Maixent.

Déclassement des zones défavorisées du département
Les agriculteurs manifestent depuis mardi contre le déclassement des zones défavorisées du département qui supprimerait des aides européennes conséquentes.

Dans les Deux-Sèvres, le projet de réforme enlèverait à un millier d'éleveurs, répartis dans 200 communes, cette aide qui peut représenter jusqu'à la moitié de leurs revenus, selon la FNSEA.

Le ministère de l'Agriculture a annoncé mercredi que la carte des zones défavorisées ne serait pas publiée avant d'avoir été validée par la Commission européenne. Une carte sera présentée au président de la République par le ministre, mais ne sera pas publiée "avant la transmission de la carte à Bruxelles le 1er mars", a expliqué la porte-parole du ministère de l'Agriculture.

Cette carte est très importante pour le monde agricole car elle détermine le versement de l'indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN), une aide à laquelle est consacré chaque année un peu plus d'un milliard d'euros.



Sur le même sujet

Les + Lus